L'Europe va injecter 18 millions supplémentaires dans la recherche LTE

19/08/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

La Commission européenne a libéré 18 millions d'euros pour approfondir la recherche dans le domaine de la quatrième génération de la technologie mobile, baptisée LTE (long term evolution).

La Commission européenne a libéré 18 millions d'euros pour approfondir la recherche dans le domaine de la quatrième génération de la technologie mobile, baptisée LTE (long term evolution).

LTE autoriserait l'internet mobile jusqu'à 100 mégabit par seconde, ce qui est dix fois plus rapide que ce qu'offrent les réseaux 3G actuels. La Commission européenne évoque nombre d'arguments pour stimuler davantage la recherche en matière de LTE. Grâce à une capacité plus grande, la technologie offrirait à davantage d'utilisateurs le haut débit mobile plus rapide à un moindre coût. Et grâce aux vitesses plus élevées, les services en ligne, comme la télévision haute définition, pourraient aussi être améliorés. Comme il faudrait moins d'antennes pour assurer une même couverture de réseau, les paysages européens seraient davantage épargnés, et la consommation énergétique diminuerait. Et avec LTE, le haut débit mobile pourrait être introduit dans les zones à faible population, ce qui permettrait de réduire encore la fracture numérique.

En Europe, LTE est d'ores et déjà testée par des opérateurs mobiles en Finlande, Allemagne, Norvège, Espagne, Suède et Grande-Bretagne, et la technologie devrait être lancée sur le marché suédois et norvégien au cours du premier semestre de 2010. Des entreprises comme Orange, TeliaSonera, T-Mobile, AT&T, NTT-DoCoMo, Verizon, Alcatel-Lucent, Ericsson, Huawei et Nokia Siemens Networks se sont déjà prononcées en faveur de LTE. Les analystes du marché s'attendent à ce que les opérateurs investissent annuellement quelque 6 milliards d'euros dans l'équipement LTE d'ici 2013.

A partir du 1er janvier 2010, la Commission va par conséquent investir 18 millions d'euros supplémentaires dans la recherche pour une version améliorée de LTE, LTE Advanced. Entre 2004 et 2007, elle avait déjà libéré 25 millions d'euros à des fins de recherche LTE.

Nos partenaires