L'Europe supprimera le roaming en 2017

30/06/15 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Datanews

A partir de la mi-juin 2017, vous ne paierez plus de frais supplémentaires pour surfer sur le net, envoyer des SMS ou téléphoner à partir d'autres pays européens. Il y aura cependant encore des limites.

L'Europe supprimera le roaming en 2017

Image d'illustration. © istock

Ce fut une réunion marathon de pas moins de douze heures entre les euro-parlementaires et certains pays membres qui déboucha sur un compromis par lequel les opérateurs européens pourront encore d'ici la mi-juin 2017 facturer des frais supplémentaires pour les données, la voix ou les textos. En outre, des règles ont aussi été fixées pour garantir la neutralité du net.

D'ici 2017, les coûts d'itinérance (roaming) diminueront encore jusqu'à 0,05 euro par minute, 0,02 euro par SMS et 0,05 euro par mégaoctet, chaque fois hors TVA. L'on ne sait cependant pas clairement si ces réductions entreront directement en vigueur.

Neutralité du net

En même temps que les tarifs d'itinérance, l'Europe a aussi fixé des règles en matière de neutralité du net. Celles-ci stipulent qu'il ne peut y avoir de discrimination entre les flux de données, qu'il ne peut y avoir non plus de priorité payante et que les internautes ne peuvent indûment être ralentis ou bloqués.

Mais l'Europe prévoit également des exceptions, notamment pour contrer les cyber-attaques ou pour éviter les engorgements. Des accords pour certains niveaux de qualité sont également possibles, à condition que la qualité générale soit bien garantie. L'Europa se targue d'ancrer solidement la neutralité du net et ce, même si l'efficacité des règles prises doit encore être démontrée au final.

La suppression du roaming est depuis des années déjà à l'agenda européen et devait normalement être une réalité cette année. Mais quelques pays membres de l'UE se sont opposés à une suppression complète. C'est surtout dans les états attirant beaucoup de touristes européens que les coûts d'itinérance représentent une solide source de rentrées supplémentaires. Par ce compromis, les pays en question obtiennent donc encore un délai, mais le consommateur européen bénéficie déjà d'une facture téléphonique allégée au sein de l'Europe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires