L'Europe sonde les intentions de Facebook à propos de WhatsApp

12/09/16 à 13:23 - Mise à jour à 13:22

Facebook va être interrogée par la commissaire européenne en charge de la concurrence Margrethe Vestager à propos du changement des conditions d'utilisation du service de chat WhatsApp. La Danoise a annoncé que ses fonctionnaires ''vont poser des questions'' suite au message faisant état que Facebook et l'appli photos Instagram allaient utiliser des données de WhatsApp.

L'Europe sonde les intentions de Facebook à propos de WhatsApp

© BELGAIMAGE

La Commission européenne avait approuvé le rachat de WhatsApp par Facebook en octobre 2014. ''Le non-échange de données ne fut pas un facteur déterminant lors de l'approbation du rachat, mais cela joua quand même un rôle'', a expliqué Vestager vendredi. ''Nous allons donc poser des questions pour savoir ce qui va se passer exactement.''

Vestager n'a pas encore précisé si elle comptait prendre des mesures à l'encontre de Facebook: 'L'on ne sait pas encore ce que l'on fera en fonction des réponses. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs.''

Dans un communiqué, Facebook a indiqué vouloir 'collaborer avec la Commission et fournir des informations détaillées en réponse aux questions posées par celle-ci'.

(ANP/WK)

Nos partenaires