L'Europe prépare activement un transfert technologique plus efficient

05/06/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Six organisations de transfert de technologies et instituts de recherche européens, dont deux belges, s'engagent dans le projet FITT européen, dont le but est de lancer la technologie ICT de manière plus efficace sur le marché.

Six organisations de transfert de technologies et instituts de recherche européens, dont deux belges, s'engagent dans le projet FITT européen, dont le but est de lancer la technologie ICT de manière plus efficace sur le marché.

Le projet FITT d'une durée de 3 ans et cofinancée par l'Union européenne, tente de combler l'écart séparant la recherche ICT et le marché. FITT est l'acronyme de 'Fostering interregional exchange in ICT Technology Transfer'. L'Europe se distingue nettement dans la recherche, selon les organisations à la base de l'initiative, mais lorsque la technologie doit être lancée sur le marché, il existe encore de solides manquements: aucune communication entre les acteurs régionaux, une absence d'échange interrégional au niveau des organisations de transfert de technologies, et un grand besoin de formation et de coaching dans les instituts mêmes. [Il y a peu, nous avions encore conclu, suite à notre débat sur les jeunes entreprises] que quelque chose clochait au niveau du transfert technologique dans nos contrées.

Six organisations de transfert technologique et instituts de recherche européens, dont l'IBBT (Interdisciplinair Instituut voor Breedbandtechnologie) flamand et le LIEU (Liaison Entreprises Universités) wallon, s'engagent dans FITT. Les quatre autres sont Inria et Digiteo (France), MFG Baden-Württemberg (Allemagne) et le Centre de Recherche Public Henri Tudor (Luxembourg).

Le but est de développer par delà les frontières nationales une boîte à outils qui indique les différents objectifs et étapes poursuivis lors de la valorisation des innovations ICT. Cela va de l'évaluation du potentiel du marché, en passant par la gestion de la propriété intellectuelle, jusqu'aux contacts avec les investisseurs et l'industrie. Ces outils devraient constituer la base même de programmes de formation à l'attention des collaborateurs des organisations de transfert technologique. FITT devrait aussi créer une communauté en matière de transfert technologique interrégional.

Nos partenaires