L'Europe occidentale en revient (pour l'instant?) du BYOD

Source: DataNews

Si le Bring Your Own Device est sur toutes les lèvres dans l'entreprise, l'Europe occidentale fait figure d'exception, estimant que les avantages ne compensent pas (encore) les inconvénients.

Si le Bring Your Own Device est sur toutes les lèvres dans l'entreprise, l'Europe occidentale fait figure d'exception, estimant que les avantages ne compensent pas (encore) les inconvénients.

Le cabinet Strategy Analytics a étudié le BYOD pour constater que l'Amérique du Nord et l'Asie/Pacifique connaissent des croissances de 18 % et 77 % respectivement au cours du 1er trimestre 2013 par rapport à la période correspondante de 2012. En d'autres termes, 44 % des smartphones vendus en Amérique du Nord sont utilisés dans un milieu BOYD, contre 19 % dans la zone Asie/Pacifique.

Reste que l'Europe occidentale n'embraie pas sur cette tendance, confirme le cabinet. "L'Europe en revient d'une mode qui l'a à peine touchée. Concrètement, Strategy Analytics évoque une baisse de 15 % du nombre d'appareils BYOD entre le Q1 de 2013 et le Q1 de 2012. Dans le même temps, le nombre d'appareils professionnels a certes augmenté de 43 %.

Le bureau avance plusieurs explications à cette exception en Europe occidentale. Ainsi, les tarifs de roaming et le fait que les opérateurs ne peuvent distinguer les coûts privés et professionnels, surtout pour les données, freinent l'adoption du BYOD. De même, nombre d'entreprises ne savent pas exactement s'il est possible de sécuriser et de gérer efficacement des appareils externes à l'organisation. Dès lors, les avantages ne compensent pas suffisamment les inconvénients.

Cela dit, Strategy Analytics ne se prononce pas sur l'avenir et les choses pourraient évoluer à terme. Ainsi, il n'est pas exclu que des fournisseurs d'appareils ou des opérateurs proposent des fonctions facilitant le déploiement du BYOD, tandis que l'Europe envisage de supprimer les coûts d'itinérance d'ici 2014. De plus, des géants comme Dell misent sur des logiciels de gestion BYOD. Autant d'éléments qui pourraient inverser la tendance

En savoir plus sur:

Nos partenaires