L'Europe ne juge pas nécessaire le partage du signal TV analogique

22/08/13 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Datanews

Dans un courrier, la Commission européenne déclare qu'il n'est plus nécessaire d'ouvrir le signal TV analogique de Telenet et de Tecteo aux autres fournisseurs télécoms.

L'Europe ne juge pas nécessaire le partage du signal TV analogique

Dans un courrier, la Commission européenne déclare qu'il n'est plus nécessaire d'ouvrir le signal TV analogique de Telenet et de Tecteo aux autres fournisseurs télécoms.

Les projets d'ouverture de l'offre TV analogique à des acteurs alternatifs existent depuis 2011 déjà, mais ils n'ont pas encore été mis en pratique. A présent, la Commission affirme qu'il n'est plus nécessaire aujourd'hui de partager le signal analogique avec la concurrence. Belgacom n'a dès lors plus intérêt à proposer le signal analogique.

La TV analogique a comme principal avantage d'offrir une réception fluide du signal sur un deuxième ou un troisième téléviseur, ce qui n'était précédemment pas possible avec la TV numérique. Avec l'infrastructure actuelle, tel est bien le cas dans la plupart des endroits. Voilà pourquoi, il n'est plus nécessaire, selon la Commission, que Telenet, Tecteo, Numéricable, Brutélé ou Aiesh ouvrent leur signal.

Le courrier, qui date du 8 août déjà, est adressé au Vlaamse Regulator voor de Media et n'a aucune exigence légale. Mais les régulateurs doivent quand même en tenir compte. Il s'agit là d'une aubaine pour Telenet & consorts qui ne devront plus consacrer du temps et de l'argent dans la mise en oeuvre d'un produit 'wholesale' de TV analogique.

23 pour cent regardent la TV analogique

En 2012, seuls 23 pour cent des Belges regardaient encore la TV analogique. Mais Le Vlaamse Regulator voor de Media estime que le signal TV analogique joue encore et toujours un rôle important au niveau de l'offre de bouquets à un nombre limité de ménages limité et ne peut donc pas (encore) disparaître.


Ces dernières années, Telenet a régulièrement supprimé des chaînes de son bouquet analogique pour faire place à des émetteurs numériques. Il n'empêche que l'entreprise n'a pas fixé de date butoir pour l'arrêt de ce signal TV. "Ce n'est provisoirement pas à l'ordre du jour", déclare Isabelle Geeraerts, porte-parole de Telenet.


Mise à jour 15h30:

Dans l'avant-dernier alinéa, l'avis exprimé est celui des régulateurs et non de l'Europe. Cette précision a été ajoutée dans l'article.

En savoir plus sur:

Nos partenaires