L'Europe interdit l'exportation de technologies de monitoring vers l'Iran

26/03/12 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Source: Datanews

L'exportation de hardware et de software permettant de mettre sur écoute des communications téléphoniques et internet vers l'Iran est interdite jusqu'en avril de l'année prochaine. Voilà ce qu'a décidé le Conseil de l'Union européenne.

L'Europe interdit l'exportation de technologies de monitoring vers l'Iran

L'exportation de hardware et de software permettant de mettre sur écoute des communications téléphoniques et internet vers l'Iran est interdite jusqu'en avril de l'année prochaine. Voilà ce qu'a décidé le Conseil de l'Union européenne.

L'UE prend ces sanctions en raison des graves atteintes aux Droits de l'Homme en Iran, peut-on lire dans un communiqué. Elles viennent s'ajouter aux sanctions déjà existantes vis-à-vis de l'Iran. Toute technologie permettant l'écoute et l'analyse de communications ne peut donc plus être vendue à ce pays, et ce au moins jusqu'au 13 avril de l'année prochaine.

L'Europe avait précédemment déjà pris une telle mesure contre la Syrie. Depuis l'an dernier, une approche nettement plus stricte dans ce domaine est appliquée par l'UE contre les pays qui font preuve de laxisme en matière de respect des Droits de l'Homme. La Commission européenne a aussi lancé un projet destiné à déboucher l'année prochaine sur une directive spécifique en matière de respect des Droits de l'Homme dans 3 secteurs: agences de recrutement, pétrole et gaz, et ICT. L'objectif est de créer davantage de transparence quant à connaître l'impact qu'ont par exemple certains produits et services ICT sur les Droits de l'Homme partout dans le monde.

Nos partenaires