L'Europe entend favoriser la numérisation dans les cinémas

27/09/10 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Datanews

La Commission va libérer de l'argent en vue de permettre surtout aux cinémas européens de plus petite taille de franchir le pas vers la projection numérique.

L'Europe entend favoriser la numérisation dans les cinémas

La Commission va libérer de l'argent en vue de permettre surtout aux cinémas européens de plus petite taille de franchir le pas vers la projection numérique.

Fin de cette année, la Commission lancera en effet un nouveau programme qui fournira un support complémentaire de quatre millions d'euros pour numériser les cinémas qui passent surtout des films européens.

Les cinémas européens comptent quelque 30.000 écrans de projection, dont quinze pour cent seulement sont numérises à ce jour. Un support de quatre millions d'euros supplémentaires ne représente donc qu'une goutte d'eau dans l'océan. "C'est tout simplement le montant que nous avons pour l'instant à notre disposition", a reconnu Androulla Vassiliou commissaire européenne en charge de la culture.

Un nouveau projecteur numérique et un nouveau serveur coûtent 75.000 euros environ. C'est surtout pour les exploitants de cinémas plus modestes que ce coût représente un obstacle au passage de la projection celluloïd à la projection numérique.

La commissaire européenne a cependant indiqué que le programme MEDIA a fourni 25 millions d'euros d'aide depuis 2007 pour des initiatives dans le domaine du film numérique et pour d'autres projets innovants. Le Fonds Européen pour le Développement Régional peut également être utilisé pour la numérisation dans les cinémas.

Selon Vassiliou, la technologie numérique sera à même de réduire les coûts de distribution et de veiller à ce que davantage de films européens soient projetés dans le monde. Hollywood continue en effet de mener la danse dans le domaine. C'est ainsi qu'en Europe, si 167 films américains et 726 films européens ont été distribués en 2008, cela n'empêche pas les productions américaines - en raison de la puissance même de leurs distributeurs - de détenir une part de marché de 65 pour cent.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires