"L'Europe beaucoup trop dépendante de Microsoft"

11/04/17 à 10:12 - Mise à jour à 10:12

Les autorités européennes sont nettement trop dépendantes des logiciels et des services de Microsoft. Voilà ce qu'affirme Investigate Europe, un groupe de journalistes d'investigation de divers pays européens, dans Der Tagesspiegel.

"L'Europe beaucoup trop dépendante de Microsoft"

. © REUTERS

Selon ce groupe, la Commission européenne et le Parlement européen se rendent eux-mêmes vulnérables en hébergeant des systèmes sensibles et des flux de données auprès du géant technologique américain. Le fait que Microsoft soit une entreprise américaine, constitue l'un des problèmes. Le créateur de Windows est en effet pieds et poings liés à la législation de son pays, ce qui, selon Investigate Europe, réduit d'autant la sécurité des données européennes. En outre, le recours largement répandu aux services de Microsoft n'arrange pas non plus les choses pour les autorités européennes. C'est ainsi que des pirates ont ces dernières années souvent exploité des points faibles dans les logiciels de Microsoft.

Le parlementaire européen Jan Philipp Albrecht estime qu'il faut réagir rapidement. Sur Twitter, il compare la situation à celle du secteur aérien. En collaborant, les pays européens ont avec Airbus trouvé une réponse à la toute puissance de la firme américaine Boeing. Albrecht propose donc un 'Airbus ICT'.

Le principal problème qui se pose provisoirement à de nombreux gouvernements, c'est le prix. Le passage à d'autres systèmes indépendants est certes possible, mais les coûts correspondants s'avèrent substantiels dans la plupart des cas. (ANP)

Nos partenaires