L'Europe aspire à des licences 5G de 20 ans

05/03/18 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

Les états membres de l'UE ont trouvé un accord à propos des fréquences 5G et de la durée des licences et ce, même si le secteur télécom n'est pas tout à fait satisfait du résultat.

L'Europe aspire à des licences 5G de 20 ans

© Belga

Les états membre se sont mis d'accord sur des blocs de fréquences mis aux enchères pour les 20 prochaines années. Les licences pourraient entrer en vigueur en 2020. L'Union européenne espère que l'accord sera entériné d'ici le mois de juin. Concrètement, il s'agit des spectres 3,6 GHz et 26 GHz 'millimeter wave'.

La mise aux enchères des blocs de fréquences déterminera quel opérateur pourra mettre en oeuvre son réseau sur telle ou telle fréquence. Dans le passé en Belgique, le spectre suffisait généralement pour fournir la 3G et la 4G aux trois réseaux. Mais le coût de ces licences représente un élément important pour le degré de rentabilité d'un investissement dans la 5G et pour le niveau des rentrées pour les autorités.

Le choix effectué n'est toutefois pas du goût de tout un chacun. C'est ainsi qu'ETNO, un groupe de lobbying de divers opérateurs européens, dont Orange, Proximus et KPN, explique à l'agence Reuters qu'il aurait préféré un accord plus ambitieux, où les blocs de fréquences seraient attribués pour une durée de 25 ans. Les opérateurs pourraient évidemment alors les utiliser plus longtemps et ce, pour un montant plus ou moins similaire.

Nos partenaires