L'Europe à la traîne pour WiMax

15/02/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/02/06 à 23:59

Source: Datanews

C'est l'Asie qui mènera la danse, suivie des Etats-Unis.

L'Europe semble être l'une des dernières régions qui adoptera WiMax, alias le haut débit sans fil, puisque ces services n'y sont pas attendus avant 2008. L'Asie sera la première zone à exploiter les services WiMax, et Korea Telecom a déjà signé pour fournir un service WiMax (802.16e) mobile pour la fin de cette année. A plus long terme, les Etats-Unis suivront, et l'Europe ne viendra qu'après.Mais Scott Richardson, general manager de la 'broadband wireless division' d'Intel, a déclaré à vnunet que le timing n'était pas rigide: "Notre but est d'avoir pour la fin de 2008 une couverture des villes sur les principaux marchés dans les trois régions (Amérique, Europe et Asie), mais il n'y a rien de fixe. Il y a pour le moment pas mal d'activités en Europe sur le spectre des 3,5 GHz."Actuellement, 100 essais WiMax sont en cours dans le monde, dont un tiers sont l'apanage de groupes commerciaux, comme Korea Telecom. Dans ce dernier cas, l'entreprise était purement un fournisseur télécoms de lignes fixes, mais elle utilise WiMax pour s'étendre ailleurs. Tous ces essais concernent des zones à faible pénétration du haut débit, telles que des pays en voie de développement et des régions rurales.Richardson a expliqué qu'Intel oriente le développement des composants radio WiMax sur les fréquences 2,3, 2,5 et 3,5 GHz. L'entreprise s'attend à sortir d'ici la fin de l'année une PC-card WiMax pour ordinateurs portables. A plus long terme, Intel entend regrouper Wi-Fi et WiMax sur la même puce, afin que les utilisateurs puissent passer d'un service à l'autre.

Nos partenaires