L'EIT devra s'imposer en phase de test

27/09/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Après l'autorisation accordée par les états membres, ce sont à présent les euro-parlementaires qui se sont prononcés en faveur de la création d'un European Technology Institute (EIT). Le projet du président de la Commission, José Manuel Barroso, devra démontrer sa plus-value lors d'une phase de test.

Après l'autorisation accordée par les états membres, ce sont à présent les euro-parlementaires qui se sont prononcés en faveur de la création d'un European Technology Institute (EIT). Le projet du président de la Commission, José Manuel Barroso, devra démontrer sa plus-value lors d'une phase de test.

A Strasbourg, les euro-parlementaires ont approuvé l'EIT à une large majorité. L'appellation EIT est dérivée du MIT, le Massachusetts Institute of Technology, le fameux institut de recherche technologique américain.

Cela ne signifie nullement que tous les doutes sur les chances de succès du projet de Barroso sont dissipés. Avec un budget initial de 300 millions d'euros, l'institut devra se limiter à deux domaines de recherche lors d'une phase de test. Il faudra voir ensuite si les entreprises souhaitent y injecter plus d'argent.

C'est en 2005 que Barroso a présenté cette idée. L'EIT devait matérialiser l'ambition de l'Europe de devenir l'économie de la connaissance la plus dynamique et novatrice au monde. Le projet s'est cependant heurté à des restrictions financières, alors que certains craignaient des chevauchements avec des institutions de recherche existantes. En fin de compte, la décision fut prise que l'EIT lui-même n'effectuera pas de recherche, mais devra lancer et coordonner les partenariats entre les entreprises et les universités.

Source: Data News

Nos partenaires