L'éditeur français Gallimard traîne à son tour Google devant le juge

01/04/10 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Le directeur de la prestigieuse société d'édition française Gallimard a déclaré qu'il allait, conjointement avec d'autres éditeurs français, traîner lui aussi Google en justice. Les éditeurs accusent le géant américain de numériser des ouvrages sans leur accord.

Le directeur de la prestigieuse société d'édition française Gallimard a déclaré qu'il allait, conjointement avec d'autres éditeurs français, traîner lui aussi Google en justice. Les éditeurs accusent le géant américain de numériser des ouvrages sans leur accord.

"Nous allons à notre tour passer à l'attaque avec un certain nombre de nos collègues", a expliqué Antoine Gallimard lors du Salon du livre de Paris. Les éditeurs Albin Michel, Flammarion et Eyrolles se joindraient à lui, y a-t-on appris.

Google qui, en six années, a déjà numérisé 12 millions d'ouvrages sans l'autorisation des éditeurs et contre le voeu des bénéficiaires, se répand en promesses depuis des mois déjà, tout en poursuivant sa numérisation sauvage, a expliqué Gallimard. Plus d'un million d'ouvrages français sont ainsi concernés.

Google a déclaré de son côté à l'agence de presse française AFP ne pas avoir de réaction officielle, étant donné qu'elle n'a pas encore reçu la moindre information sur les intentions des éditeurs.

Au terme de plusieurs années de procédures, Google, qui était citée à comparaître suite à une plainte déposée par la maison d'édition La Martinière et par le syndicat national des éditeurs, avait été condamnée pour contrefaçon le 18 décembre 2009 par le tribunal correctionnel de Paris. Le géant internet, qui a retiré les livres du groupe La Martinière de son index de recherche, a fait appel de ce jugement.

L'objectif de Google est de numériser quelque 40 millions de livres du monde entier. L'entreprise américaine pourrait lancer un lecteur maison sur le marché et ouvrir une librairie propre en ligne.

Source: Belga

Nos partenaires