L'ECIS lance une application 'intègre' pour le choix du navigateur

29/09/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

L'ECIS (European Committee for Interoperable Systems), un adversaire de Microsoft dans les questions antitrust européennes au niveau de l'entreprise, a élaboré une application permettant un choix de navigateur 'intègre' dans Windows.

L'ECIS (European Committee for Interoperable Systems), un adversaire de Microsoft dans les questions antitrust européennes au niveau de l'entreprise, a élaboré une application permettant un choix de navigateur 'intègre' dans Windows.

Revenons quelque peu en arrière: Microsoft déclarait en juillet qu'elle proposerait dans son système d'exploitation Windows en Europe un écran de sélection du navigateur ('ballot screen'). L'éditeur américain de logiciels répondait ainsi à l'exigence de la Commission européenne de laisser à chaque consommateur la liberté de choisir parmi d'autres navigateurs concurrents gratuits qu'ils pourraient ensuite installer sur leur ordinateur et paramétrer en tant que navigateur par défaut. Précédemment, Microsoft ne fournissait d'origine que son Internet Explorer comme navigateur avec Windows.

Mais l'ECIS, un organisme non marchand qui lutte pour l'interopérabilité des systèmes ICT, entrevoit un problème dans l'écran de sélection tel que Microsoft le propose. Voilà ce qu'on peut lire sur le site de Webwereld. En effet, l'écran même est intégré à Internet Explorer. Ce qui est plus problématique encore, selon l'ECIS, c'est le fonctionnement de cet écran qui renvoie en effet simplement vers le site de téléchargement des navigateurs sur internet. Et comme chaque téléchargement provoque un avertissement dans IE, Microsoft crée ainsi un nouveau seuil d'accès aux navigateurs alternatifs, estime l'organisme: Les utilisateurs d'un ordinateur (y compris les inexpérimentés) doivent non seulement initier eux-mêmes tout le processus d'installation, mais sont également mis en garde contre de possibles dangers. Et ne pas choisir, c'est opter simplement pour IE comme navigateur.

Ce qui est étonnant, c'est que non seulement l'ECIS dénonce ce problème auprès de la Commission européenne, mais qu'il [a lui-même programmé une application sélective]. Il s'agit en l'occurrence d'une simple application Windows sans avertissement inhérent au téléchargement, mais avec un contrôle CRC sur le fichier de set-up du navigateur choisi. Il y a ainsi toujours un lien vers le fichier le plus récent, prétend l'ECIS, et le seuil d'accès à un navigateur alternatif est abaissé.

Nos partenaires