L'e-gov belge ne se distingue guère

22/02/11 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Datanews

La Belgique fait moins bien que la moyenne européenne au niveau de la disponibilité des services publics en ligne. Voilà ce qui ressort d'un rapport présenté par la Commission européenne.

L'e-gov belge ne se distingue guère

La Belgique fait moins bien que la moyenne européenne au niveau de la disponibilité des services publics en ligne. Voilà ce qui ressort d'un rapport présenté par la Commission européenne.

La Commission examine depuis 2001 dans quelle mesure les différentes autorités dans un pays proposent les services de base sur internet aux citoyens et aux entreprises. En guise de référence, elle a dressé une liste de vingt services, comme la déclaration d'impôts, l'enregistrement des véhicules, la demande d'un permis de bâtir, l'inscription d'une nouvelle entreprise, ...

De ce nouveau rapport, il appert que la disponibilité moyenne des services publics en ligne en Europe a grimpé de 69 pour cent en 2009 à 82 pour cent en 2010. Dans des pays comme l'Irlande, l'Italie, Malte, l'Autriche, le Portugal et la Suède, tous les services sont aujourd'hui disponibles en ligne. La disponibilité des services publics belges a elle crû de 10 pour cent à 79 pour cent. La Belgique occupe ainsi la dix-neuvième place sur une liste de 32 pays européens.

En proposant davantage de services en ligne, les autorités peuvent réaliser des économies. De même, cela fait régresser la bureaucratie pour les citoyens et les entreprises. L'Union européenne aspire à ce qu'un citoyen sur deux et quatre entreprises sur cinq utilise(nt) à l'horizon 2015 les services publics électroniques.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires