L'e-commerce ne fait pas recette chez nous

24/04/06 à 00:00 - Mise à jour à 23/04/06 à 23:59

Source: Datanews

En 2005, les entreprises belges n'ont tiré que 2,1 pour cent de leur chiffre d'affaires du commerce internet (e-commerce). La Belgique se trouve ainsi sous la moyenne européenne de 2,5 pour cent dans un domaine où, comme toujours, ce sont les pays scandinaves et anglo-saxons qui mènent la danse.

En Belgique, plus de la moitié des entreprises (52 pour cent) achètent via l'internet, alors que 12 pour cent vendent de temps à autre quelque chose sur la toile mondiale. Les entreprises belges ne tirent ainsi en moyenne que 2,1 pour cent de leur chiffre d'affaires des activités en ligne. Notre pays se situe donc sous la moyenne européenne de 2,5 pour cent. Ce sont surtout les pays scandinaves qui font mieux, mais celui qui se distingue le plus, c'est l'Irlande. En moyenne, quasiment un dixième (9,6 pour cent) du chiffre d'affaires des entrerpises irlandaises provient de l'internet. Ces chiffres ont été publiés par Eurostat, l'administration statistique de l'Union européenne.Bien que l'utilisation de l'e-commerce ne semble guère faire recette dans les entreprises belges - mis à part auprès de quelques pionnières -, le taux de pénétration d'internet est quasiment total. 95 pour cent des entreprises belges travaillent en effet avec l'internet, ce qui représente l'un des taux de pénétration parmi les plus élevés d'Europe. 65 pour cent des entreprises belges possèdent aussi leur propre site web, ce qui est une condition pour pouvoir se livrer au e-commerce. Ce sont surtout les secteurs de l'hôtellerie (97 pour cent), des médias (84 pour cent) et de l'immobilier (74 pour cent) qui se distinguent sur ce plan. Ce sont les entreprises bruxelloises qui sont les plus présentes en ligne: 7 sur 10 disposent de leur propre site web. En Flandre, ce taux est de 66 pour cent et en Wallonie de 59 pour cent.

Nos partenaires