L'BPT met Telenet-Tecteo en demeure pour la 3G

25/04/13 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Datanews

Le régulateur télécoms belge met Telenet et Voo en demeure du fait que les deux opérateurs n'ont encore et toujours pas utilisé leur licence 3G. Telenet souhaite cependant lancer un produit 3G.

L'BPT met Telenet-Tecteo en demeure pour la 3G

Telenet Tecteo Bidco, l'entreprise créée pour permettre à Telenet et à Voo d'émettre une offre conjointe sur la licence 3G, devait utiliser effectivement utiliser sa licence pour le 15 janvier. Telenet dispose d'une offre mobile, alors que Voo entend aussi en proposer une à terme, mais tous deux opèrent en tant qu'opérateur virtuel sur le réseau de Mobistar.

L'IBPT avait précédemment déjà annoncé que pareille situation n'était pas acceptable et maintenant que la date-butoir est largement dépassée, le régulateur met donc les deux opérateurs en demeure. Il y aura une amende à la clé, et l'infraction (à savoir le non lancement d'une offre 3G commerciale) devra être résolue dans les six mois à venir, au risque de voir l'amende être doublée. En cas d'infraction grave ou répétée, l'IBPT a le pouvoir de suspendre, voire de retirer les droits d'utilisation de la licence.

Telenet: un produit planifié

Telenet confirme à Data News avoir été mise en demeure et déclare qu'elle va examiner la situation ces prochains jours. L'on ne sait donc pas encore si l'entreprise va faire appel.

Pour l'instant, Telenet prépare toutefois un produit 3G commercial. Il ne s'agit pas d'un réseau, comme c'est le cas aujourd'hui chez Mobistar, Proximus ou Base, mais bien d'un service qui utilisera le spectre obtenu, ce qui devrait répondre aux conditions fixées par l'IBPT.

Telenet ne souhaite pas encore préciser ce qu'est ce produit, mais son objectif n'est absolument pas d'installer des pylônes d'antennes dans toute la Belgique en tant que quatrième opérateur.

Fin 2012, les deux opérateurs avaient sollicité un report pour raison de force majeure, mais l'IBPT a rejeté cette requête le 5 avril 2013. Des négociations sont cependant en cours entre les opérateurs et le régulateur, probablement à propos de savoir si Telenet, en lançant son service, satisfera aux conditions pour pouvoir garder sa licence 3G.

Nos partenaires