L'avenir bleu azur de Microsoft

28/10/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Même si tout le monde pensait en apprendre davantage sur Windows 7 lors de la Professional Developers Conference (PDC) de Microsoft, c'est assurément Microsoft Azure Services - l''OS for the cloud' - qui lui vole la vedette.

Même si tout le monde pensait en apprendre davantage sur Windows 7 lors de la Professional Developers Conference (PDC) de Microsoft, c'est assurément Microsoft Azure Services - l''OS for the cloud' - qui lui vole la vedette. L'annonce d'Azure Services constitue un "changement important, comme Microsoft en effectue une fois tous les dix ans environ", a affirmé Ray Ozzie, Chief Software Architect. Il s'agit en fait de la réponse de Microsoft aux besoins de la cinquième génération de 'computing', alias le monde des services 'in the cloud' (des ressources qui ne sont pas votre propriété ou que vous ne contrôlez pas). C'est aussi un premier point culminant des efforts consentis par Microsoft au cours des dernières années avec ses propres applications, services et expertises autour de ses projets 'software + services'.

La base est constituée de Windows Azure, une 'extended next generation version of Windows Server 2008, with a cloud design point'. Par dessus, Microsoft offre une série de services - Live Services, .Net Services (comme un 'service bus', le contrôle d'accès et les 'workflow services'), SQL Services (stockage), SharePoint Services et Dynamics Services - sous l'appellation Azure Services. L'ensemble forme une plate-forme sur laquelle les clients peuvent héberger des applications dans des centres de données de Microsoft (pas de tiers).

Les développeurs pourront utiliser leurs outils et environnements de développement familiers (Visual Studio, les langages .Net), tout en recourant ou non aux services Microsoft disponibles, avant de pouvoir 'publier' le résultat via un portail sur une infrastructure 'cloud'.

Ray Ozzie affirme que Microsoft crée ainsi une plate-forme évolutive qui offre aux utilisateurs le choix de développer une infrastructure hybride tant avec des applications sur les systèmes du client lui-même qu'avec des applications dans le 'cloud'.

Azure Services sera proposé dans les centres de données de Microsoft aux Etats-Unis, mais officiellement pas encore en Europe (mais 'c'est un monde internet', dit-on). Aujourd'hui, Azure Services est disponible sous forme d'une Community Technology Preview à laquelle les personnes intéressées peuvent s'inscrire (dans les prochaines semaines, priorité sera cependant donnée aux personnes présentes à PDC).

Le modèle commercial (ou tarif) n'est pas encore fixé non plus, mais Microsoft envisage ici la quantité des ressources utilisées et la nature des accords de services.

Pour en savoir plus sur Azure Services, surfez sur [www.azure.com]

Nos partenaires