L'avenir appartient à la voiture en ligne

16/01/12 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Datanews

La 13e enquête Global Automotive Executive de KPMG International, effectuée auprès de 200 dirigeants d'entreprise du secteur automobile, indique une lente croissance de la voiture électrique, une hausse rapide de la Chine en tant que marché automobile et l'accès internet dans et pour la voiture comme 'normal'. Tant l'accès internet pour les systèmes d'informations et de loisirs dans la voiture que la connectivité entre véhicules et avec les systèmes de trafic en seront les principaux facteurs. Aujourd'hui, la voiture est déjà 'l'appareil technologique' à la croissance la plus rapide après les smartphones et les tablettes, affirme Intel.

L'avenir appartient à la voiture en ligne

La 13e enquête Global Automotive Executive de KPMG International, effectuée auprès de 200 dirigeants d'entreprise du secteur automobile, indique une lente croissance de la voiture électrique, une hausse rapide de la Chine en tant que marché automobile et l'accès internet dans et pour la voiture comme 'normal'.

Tant l'accès internet pour les systèmes d'informations et de loisirs dans la voiture que la connectivité entre véhicules et avec les systèmes de trafic en seront les principaux facteurs. Aujourd'hui, la voiture est déjà 'l'appareil technologique' à la croissance la plus rapide après les smartphones et les tablettes, affirme Intel. En tout cas, 63% des répondants envisagent comme hautement probable une convergence entre la voiture et l'industrie 'TIME' (Telecom, Information Technology, Media & Entertainment). Ce qui n'est pas encore clair, c'est qui va recueillir les fruits de ce développement: les fournisseurs OEM actuels de ces systèmes (selon 31% des répondants) ou les entreprises ICT et de connectivité classiques (25% des répondants).

En tout cas, des acteurs tels Apple, Microsoft, LG, Google et d'autres sont attendus sur ce marché. Une exigence importante sera l'ouverture de ce que sont encore des environnements propres aux entreprises, ne serait-ce que pour supporter les cycles de développement plus rapides de ces produits par rapport aux cycles des voitures. Les systèmes de communication se chargeront non seulement de la connectivité du chauffeur et des passagers pour écouter de la musique et les infos, mais aussi du trafic des données avec d'autres véhicules (pour éviter les accidents, former des 'trains' de voitures), avec les systèmes de trafic (notamment ceux qui gèrent la circulation comme les signaux lumineux, en cas d'accident, etc.), avec les fournisseurs de services liés à la voiture (garages, etc.), avec des entreprises (magasins, parkings, mais aussi employeurs) et avec la famille (pour surveiller un tant soit peu la conduite du rejeton p. ex.).

En savoir plus sur:

Nos partenaires