L'atterrissage sur Mars du rover sera une prouesse technologique

Ludo Schildermans

01/08/2012 - 12:23

Curiosity est un nouveau rover qui devrait atterrir le 6 août prochain sur la planète rouge. C’est surtout la dernière phase de l’atterrissage qui constituera un exploit stressant pour le contrôle du vol.

‘Seven minutes of terror’, voilà comment qualifie la NASA l’ultime partie de la procédure d’atterrissage du nouveau Mars Science Laboratory. Au cours de ces sept minutes cruciales, tout se déroulera de manière automatisée, et l’ordinateur de bord devra déposer en douceur sur Mars l’engin colossal pesant quasiment une tonne. En outre, il faudra quatorze minutes pour que les signaux de communication envoyés par Curiosity atteignent la Terre. Ce n’est que quand toute la procédure sera terminée que le centre de contrôle saura si l’atterrissage aura été une réussite.

La sonde Mars pénétrera dans l’atmosphère de la planète rouge à une vitesse de quelque 20.000 kilomètres à l’heure. Un énorme parachute sera alors chargé de ralentir cette vitesse à quelques centaines de kilomètres à l’heure. Les moteurs de la fusée réduiront ensuite encore la vitesse de l’engin jusqu’à une altitude de vingt mètres environ au dessus du sol. Au cours de la dernière phase, une sorte de grue volante devra s’assurer que Curiosity descende au moyen de câbles jusqu’à la surface de Mars. Pour que la sonde avec la grue ne heurte pas le laboratoire, elle sera ‘éjectée’.

La NASA n’a encore jamais auparavant mis une telle procédure en œuvre. Les précédents rovers étaient lâchés sur Mars attachés avec des parachutes et des ballons dotés d’airbags. Mais Curiosity, qui a la taille d’une voiture moderne, est trop grand et trop lourd, ce qui a obligé la NASA à développer une nouvelle technique. La sonde spatiale Odyssey, qui tourne depuis 2001 déjà en orbite autour de Mars, suivra la descente de Curiosity. Dans ce but, la NASA a récemment modifié l’orbite d’Odissey. L’objectif est que la direction de vol sur Terre obtienne la première confirmation de l’atterrissage de Curiosity via Odyssey.

Une vidéo explique les différents défis à relever durant les ‘seven minutes of terror’ de la procédure d’atterrissage automatisée du nouveau Mars Science Laboratory.


µ

Les infos de DataNews aussi via Facebook

Plus sur: ,

   

Réagir

 

Whitepapers

 
 
 

Nous vous recommandons aussi