L'atterrissage historique de la fusée de SpaceX pourrait se répéter en juin

11/04/16 à 13:21 - Mise à jour à 13:20

Après l'atterrissage réussi dans la nuit de vendredi à samedi d'un étage de la fusée porteuse Falcon sur un ponton dans l'océan, le constructeur de fusées SpaceX compterait répéter l'exercice en juin déjà, annonce aujourd'hui même par la voie d'un tweet Peter B. de Selding, journaliste faisant autorité dans le domaine spatial.

L'atterrissage historique de la fusée de SpaceX pourrait se répéter en juin

© SpaceX

Une Falcon-9 a emmené avec succès au départ de Cap Canaveral la capsule Dragon sans équipage vers la Station spatiale internationale ISS, mais cette première réussite en a appelé une seconde. Après quatre échecs, SpaceX est parvenue en effet pour la première fois à faire revenir et atterrir un étage de la fusée sur une plate-forme flottante dans l'Océan Atlantique. En décembre déjà, SpaceX avait réussi à faire atterrir au sol cette fois une partie du lanceur de fusée. Il s'agissait du premier étage qui, quelque 8,5 minutes après son lancement, s'était posé sans problème sur ses quatre pieds à la force de son moteur.

L'étage a entre-temps été transféré à Port Canaveral en Floride. A Cap Canaveral, il va à présent y avoir dix mises à feu statiques pour savoir si l'étage de la fusée est encore capable de voler. Dans l'affirmative, une Falcon-9 portant l'étage recyclé pourrait décoller en juin déjà.

Ce test réussi représente une étape importante en aéronautique. Car la réutilisabilité de composantes de fusée permettrait de réduire fortement les coûts de lancement. Si SpaceX parvient à récupérer régulièrement des éléments d'une fusée après le lancement, l'entreprise pourrait économiser pas mal d'argent à l'avenir. En outre, le double succès enregistré par SpaceX pourrait bouleverser totalement le marché des lancements de satellites actuellement dominé par Ariane Espace.

La Dragon de SpaceX s'est elle-même arrimée ce dimanche à l'ISS en saisissant le bras robotisé de la station spatiale et en se fixant au module Harmony du mécano de l'espace. Parmi les 3,5 tonnes de fret, il y a aussi un module gonflable expérimental de l'entreprise Bigelow Aerospace, spécialisée depuis des années déjà dans ce genre de structures. La firme espère d'ici 2020 pouvoir louer une station spatiale gonflable.

Atterrissage en 4K

Après l'atterrissage, SpaceX a transmis des photos prises en 4K. L'on peut y voir que les pieds de la fusée se déploient juste avant l'atterrissage, mais que l'un d'entre eux se fait un peu plus attendre que les autres. L'atterrissage d'une fusée Falcon 9 de SpaceX avait précédemment échoué du fait qu'un pied ne s'était pas déplié entièrement.

(WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires