L'armée belge examine les profils Facebook des soldats en mission

13/01/12 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

L'armée belge contrôle les profils Facebook, messages Twitter et weblogs de ses militaires en mission à l'étranger. Si cela s'avère nécessaire, la Défense leur fait enlever des photos ou des messages.

L'armée belge examine les profils Facebook des soldats en mission

L'armée belge contrôle les profils Facebook, messages Twitter et weblogs de ses militaires en mission à l'étranger. Si cela s'avère nécessaire, la Défense leur fait enlever des photos ou des messages. Les soldats en mission à l'étranger communiquent aujourd'hui avec leur famille et leurs amis via Facebook, Twitter ou des blogs sur lesquels ils tiennent à jour des journaux personnels. Tout cela implique des risques, dans la mesure où il n'y a pas que les proches qui peuvent y accéder.

Voilà pourquoi les médias sociaux de ces soldats belges à l'étranger sont surveillés depuis quelque temps déjà par la Défense, peut-on lire dans les journaux du groupe Concentra de ce vendredi. "Soyons cependant clairs: ils ne s'agit là aucunement de censure", déclare la porte-parole de la Défense, Ingrid Baeck.

"Mais lorsque sont postées des choses qui dépassent les bornes, nous invitons le militaire concerné de retirer le message, la photo ou le petit film qu'il a mis sur internet. Ce n'est arrivé que quelques fois seulement, mais nous avons quand même dû à l'une ou l'autre reprise rappeler quelqu'un à l'ordre. Il ne s'agissait jamais d'une mauvaise intention, mais c'était plutôt une question d'enthousiasme débordant."

Avant que les militaires partent en mission à l'étranger, ils font l'objet d'un briefing sur l'utilisation des médias sociaux. "Nous leur expliquons les conséquences possibles. Cela peut paraître anodin de diffuser via Facebook la photo amusante d'une fête de Noël organisée à la base. Mais l'ennemi y a aussi accès..."

Il n'existe cependant provisoirement encore aucun service à part entière chargé d'examiner à temps plein l'utilisation des médias sociaux par nos militaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires