"L'argent attirera les fabricants de matériel vers l'open source"

07/02/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Voilà ce qu'a affirmé Dirk Hohndel, 'chief technologist' 'open source' chez Intel, lors d'une conférence consacrée au code ouvert en Australie: "Il est malaisé de chiffrer combien d'argent perdent les vendeurs de matériel qui ne veulent pas s'informer sur l''open source', mais ils ne peuvent ignorer les milliards gagnés avec le matériel conçu pour le code ouvert."

Voilà ce qu'a affirmé Dirk Hohndel, 'chief technologist' 'open source' chez Intel, lors d'une conférence consacrée au code ouvert en Australie: "Il est malaisé de chiffrer combien d'argent perdent les vendeurs de matériel qui ne veulent pas s'informer sur l''open source', mais ils ne peuvent ignorer les milliards gagnés avec le matériel conçu pour le code ouvert."

Hohndel observe cependant une très grande prudence vis-à-vis du code ouvert chez les fabricants de matériel. Selon le patron d'Intel, un revirement pourrait se manifester si la part de marché de Linux pouvait croître fortement. Sur le marché des serveurs, la part de Linux oscille entre 25 et 28%, ce qui est très bien. La moitié environ du top 500 des superordinateurs les plus rapides tournerait sur Linux. Pourtant, le taux de pénétration de Linux dans les PC ne serait que de 0,8%.

Ce pourcentage pourrait peut-être changer grâce à la version Linux de l'Asus Eee, selon Hohndel. Il s'agit d'un ordinateur portable ultracompact qui fait surtout fureur à Taïwan, mais qui est disponible aussi en Europe depuis la fin de l'an dernier. "Mais si les ventes du PC Eee atteignent en 2008 la cible des 3,5 millions d'unités, la part de Linux ne fera quand même que doubler." L'essentiel pour les décisions des entreprises, c'est, selon Hohndel, d'écouter la voix du consommateur. Si celui-ci indique clairement qu'il ne veut plus de Windows sur son PC, les fabricants de matériel se tourneront plus facilement vers l''open source'.

Nos partenaires