L'architecture 'Larrabee' d'Intel à la base d'un GPU programmable

05/08/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les fabricants de puces graphiques tels Nvidia et ATI devront affronter la solide concurrence de 'Larrabee' d'Intel.

Les fabricants de puces graphiques tels Nvidia et ATI devront affronter la solide concurrence de 'Larrabee' d'Intel.

Intel a à présent levé officiellement le voile recouvrant l'architecture 'Larrabee' destinée à former la base d'un processeur graphique entièrement programmable (GPU) et donc aussi de produits destinés à concurrencer sérieusement ceux des fabricants de GPU confirmés que sont Nvidia et ATI (d'AMD).

Concrètement, un processeur reposant sur l'architecture Larrabee disposera de plusieurs noyaux x86 ayant chacun accès à une cache Level 1 propre et à une partie propre de la cache Level 2, ainsi que d'un 'ringbus' bidirectionnel rapide pour une communication réciproque et un accès aux autres parties de la cache Level 2 (avec 'cache coherency').

Contrairement aux actuels GPU, un processeur Larrabee ne contiendra que quelques portions 'fixed function' (p. ex. 'texture') et sera pour le reste entièrement programmable. Les noyaux intègreront une unité scalaire et une autre vectorielle.

Intel se targue du fait que le processeur 'Larrabee' sera capable de détecter de manière optimale les différences en matière de tâches graphiques au sein d'une même application, alors que sa puissance de traitement augmentera de manière plus ou moins linéaire au fur et à mesure de l'ajout de noyaux.

Le processeur Larrabee supportera par ailleurs également DirectX et Open GL. Intel les fournira pour l'ensemble des logiciels (compilateur, environnement de développement, outils, bibliothèques, utilitaires etc.).

Applications

Avec l'architecture Larrabee, Intel cible en premier lieu le marché des jeux de puces graphiques/GPU, mais l'entreprise n'a pas encore voulu révéler s'il s'agirait en l'occurrence d'une famille de processeurs. "Le choix des marchés sur lesquels Intel sera active, dépendra des 'product instantiations' concrètes", y souligne-t-on, tout en ajoutant que l'architecture offrira cependant aussi des possibilités pour d'autres types d'applications aux caractéristiques 'data-parallel'.

Tout cela fait également fortement penser au processeur à cellules d'IBM/Sony/Toshiba équipant non seulement la console de jeu PS/3 de Sony, mais aussi les superordinateurs et mainframes d'IBM.

A la mi-août, Intel en dira plus long sur l'architecture Larrabee lors de la grande fête des experts graphiques, Siggraph '08, mais la société ne souhaite pas s'en tenir à une date précise pour le lancement sur le marché de produits basés Larrabee (2009 ou 2010?).

Nos partenaires