L'appli de messagerie belge Chestnote recueille 650.000 euros

15/12/16 à 07:00 - Mise à jour à 09:44

Source: Datanews

Chestnote, la start-up anversoise à l'initiative de l'application de messagerie contextuelle du même nom, a récolté 650.000 euros. Avec cet argent, ses fondateurs, Peter Wellens et Tom Le Clef, veulent assurer la poursuite de la croissance de leur entreprise.

L'appli de messagerie belge Chestnote recueille 650.000 euros

Chesnote © .

A peine 4 mois après son lancement officiel, Chestnote vient d'accueillir 3 nouveaux investisseurs. Nova Reperta Holding, imec.istart (le programme d'incubation de l'Imec) et Martin Raeymakers (ex-AR Metallizing) viennent en effet soutenir le développement de l'entreprise.

L'appli de messagerie contextuelle permet à ses utilisateurs de créer un texte, une photo ou une vidéo, puis de déterminer le moment voulu et l'endroit précis où leur message sera lu, vu ou écouté. La start-up entend ainsi offrir un pendant aux nombreux messages instantanés que l'on consomme chaque jour via les canaux des médias sociaux bien connus. Des organisations, comme aujourd'hui déjà le Cirque Du Soleil notamment, peuvent en récolter les fruits en étant plus pertinentes vis-à-vis de leur public-cible.

"Aujourd'hui, personne ne souhaite encore être surchargé de messages", explique le CEO Peter Wellens. "Chestnote rend la communication non seulement plus captivante, mais aussi plus pertinente. Les entreprises peuvent ainsi utiliser l'appli dans le cadre de ce qu'on appelle l'inbound marketing. Leurs messages s'affichent en un endroit et à un moment qu'elles fixent elles-mêmes. Alors que l'on atteint peut-être 100.000 personnes sur Facebook, il est possible avec Chestnote et avec le même budget d'attirer 500 visiteurs à votre événement."

Chestnote est disponible depuis le 14 juillet pour iOS et Android. Plus d'info sur www.chestnote.com.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos