L'analogique ne disparaîtra pas demain

15/09/05 à 00:00 - Mise à jour à 14/09/05 à 23:59

Source: Datanews

Quasiment 20.000 Belges ont souscrit un abonnement à la TV numérique de Belgacom (4.000) et de Telenet (15.000)

A ce rythme-là, tout le monde sera passé au numérique d'ici 2010, date de l'éviction annoncée du signal TV analogique. Je ne me lance pas souvent dans des prévisions, mais j'ai nettement l'impression que la fiche de la TV analogique sera effectivement débranchée en 2010 ou 2012 (date prévue par l'UE pour la coupure analogique). De solides intérêts sont cependant en jeu avec cette coupure analogique. Le spectre ainsi libéré rapportera un joli magot lorsque l'Etat le vendra aux enchères à d'autres fins. Ce n'est toutefois pas grand-chose en comparaison avec les bénéfices que l'industrie de l'amusement pense empocher dans un monde où la TV numérique régnera en maître. Adieu les téléspectateurs ingrats qui visionnent les programmes en différé, sautent les spots publicitaires, s'échangent des bandes de films, numérisent les séries ou programmes TV populaires et les diffusent illégalement via le net. Au diable aussi la TV à bon marché. Dans le monde de la TV numérique, ce sera l'industrie qui, avec l'aide de différentes techniques de Digital Rights Management (DRM), déterminera qui regardera quoi, quand et à quel tarif. Attention, les "rights" en DRM ne seront pas les droits du téléspectateur, mais de l'industrie. Le téléspectateur aura surtout des devoirs et sera plus que jamais ce qu'on appelle en anglais un 'couch potato', à savoir quelqu'un qui avale tout ce qu'on lui propose à la télé et ce, malgré les possibilités interactives si renommées de la TV numérique. Mais cette interactivité servira surtout à garnir encore davantage la bourse de l'industrie. Une interactivité qui existe d'ailleurs aujourd'hui déjà via le GSM et le SMS et qui est quasi exclusivement exploitée pour soutirer de l'argent à l'utilisateur par le biais de paris illégaux (selon la Commission des jeux de hasard). Je suis certain que nombre de consommateurs ne sont pas aussi idiots que l'industrie pense (ou espère). Ceux qui ont acheté récemment un magnétoscope numérique, ne se contenteront pas de l'utiliser exclusivement pour enregistrer les émissions de la TV analogique. Et le consommateur qui a récemment investi dans un PC Windows Media Center, ne réagira pas non plus avec enthousiasme lorsqu'il apprendra qu'il ne fonctionne qu'avec les signaux TV analogiques. Allons-nous dire à ces consommateurs en 2010 - d'ici cinq ans à peine donc - qu'ils peuvent mettre au rebut leur coûteux appareillage? Qu'ils peuvent investir dans le nouvel équipement incompatible de Belgacom ou de Telenet? Voilà qui sera agréable aussi à entendre par tous les fabricants de TV qui pourront fermer boutique d'ici cinq ans du fait que leur équipement sera devenu inutile. En fin de compte, ce sont les politiciens qui décideront si la fiche analogique sera effectivement débranchée. De crainte comme d'habitude de perdre des voix, ils feront observer en 2010 que la plupart des Belges ne sont pas encore prêts. Tout comme la plupart des Australiens et des Américains, chez qui la fiche analogique devrait pourtant être débranchée nettement plus tôt (d'ici l'an prochain). Et après une levée de boucliers, la conversion numérique sera remise à plus tard.

Nos partenaires