L'an dernier, la NSA a espionné quasiment 90.000 cibles étrangères

30/06/14 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Datanews

En 2013, la NSA a collecté des données sur 89.138 cibles en dehors des Etats-Unis. Sur le territoire américain, ce sont 248 personnes qui ont été surveillées de près.

L'an dernier, la NSA a espionné quasiment 90.000 cibles étrangères

© Reuters

En 2013, la NSA a collecté des données sur 89.138 cibles en dehors des Etats-Unis. Sur le territoire américain, ce sont 248 personnes qui ont été surveillées de près. Voilà ce qui ressort du premier rapport de transparence de l'agence même.

Ce nombre de 'targets' (cibles) étrangères concerne les programmes de surveillance électronique que la NSA peut mettre en oeuvre en vertu de l'article 702 de la loi en matière d'espionnage, encore appelée Foreign Intelligence Surveillance Act of Fisa. Ces programmes incluent notamment PRISM, le programme avec lequel les analystes de la NSA peuvent avoir accès à la communication des personnes sur Facebook, Skype et Gmail par exemple.

L'article 702 s'applique uniquement aux étrangers habitant en dehors des Etats-Unis. Ceux-ci ne bénéficient pas de la même protection juridique que les citoyens américains. La NSA a cependant reconnu qu'indirectement ou par accident, des données d'Américains ont également été collectées.

Le nombre de personnes espionnées est probablement plus élevé car une 'target' peut aussi représenter un groupe de gens ou une organisation.

Le rapport indique en outre que l'agence a visionné les données téléphoniques de 248 Américains ou d'étrangers vivant aux Etats-Unis. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une autre loi relative à la collecte de données téléphoniques sur le sol américain. C'est ce programme, par lequel des centaines de millions de données sont tenues à jour, qui a été révélé par le dénonciateur Edward Snowden. Le président Barack Obama a aussi promis d'y mettre fin.

Le dossier de la réforme de la NSA se trouve pour l'instant entre les mains du Congrès américain. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires