L'amende infligée par l'UE pèse (un peu) sur le bénéfice de la société-mère de Google

24/07/18 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Datanews

Ce dernier trimestre, la société-mère de Google, Alphabet, a enregistré moins de bénéfice qu'il y a un an à cause de l'amende de 4,34 milliards euros infligée par la Commission européenne. Le géant technologique a cependant vu son chiffre d'affaires fortement grimper et s'est distingué dans les tractations d'après-bourse à New York.

L'amende infligée par l'UE pèse (un peu) sur le bénéfice de la société-mère de Google

© EPA

La semaine dernière, Alphabet a été informée par Bruxelles qu'elle devrait puiser profondément dans sa bourse pour s'acquitter d'une amende infligée pour concurrence déloyale avec son système d'exploitation mobile Android. En outre, l'entreprise devra revoir ses contrats conclus avec les fabricants de téléphones et les exploitants télécoms, comme l'exige la Commission européenne. Google a déjà annoncé qu'elle irait en appel, mais elle a quand même intégré le montant de l'amende dans les chiffres de son deuxième trimestre.

Google peut se prévaloir d'un excellent deuxième trimestre. Malgré le renforcement de la législation en matière de respect de la vie privée en Europe, laquelle est entrée en vigueur en mai, l'entreprise spécialisée dans les recherches et la publicité a engrangé nettement plus d'annonces publicitaires sur les appareils mobiles. Alphabet rapporte ainsi 26,24 milliards de dollars de rentrées pour le trimestre écoulé et fait ainsi mieux qu'attendu. La firme a enregistré aussi un bénéfice de 2,8 milliards de dollars, en baisse cependant par rapport aux 4,1 milliards de dollars réalisés au cours de la période correspondante de l'année dernière. Conclusion: il est évident que Google ne sera pas dans la misère suite à l'amende infligée par l'UE.

Nos partenaires