L'Allemagne bannit une poupée espionne

20/02/17 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Les instances en charge de la réglementation en Allemagne ont décidé qu'une poupée équipée d'un appareillage d'enregistrement et d'une connexion internet constituait une trop grande menace pour le respect de la vie privée. Elles demandent donc aux parents de détruire ce jouet.

L'Allemagne bannit une poupée espionne

© My Friend Cayla

La poupée 'My Friend Cayla' est non seulement équipée d'un logiciel vocal, mais elle enregistre aussi les réponses des enfants à ses questions préprogrammées. Ces informations et tout ce que les enfants disent encore, sont partagés, une fois la connexion à internet établie.

Même en dehors du smartphone ou de la tablette, les parents doivent donc manifestement se faire du souci à propos de la confidentialité de leurs enfants. Les questions posées par la poupée sont souvent de nature personnelle, ciblant directement les enfants dans le but d'obtenir des informations sur eux et sur leurs parents.

Précédemment déjà, Genesis Toys avait connu des problèmes avec sa poupée. Après une enquête effectuée par une organisation de consommateurs norvégiens, le jouet avait été mis en cause en décembre de l'année dernière.

L'Allemagne est à présent le premier pays à interdire la vente de ce jouet et à demander aux parents de le détruire. Suite à des messages envoyés par diverses organisations de consommateurs dans le monde, les chaînes de magasins de notre pays ont elles-mêmes souvent déjà pris la décision de ne plus vendre la poupée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires