L'Allemagne approuve le 'filtre internet'

19/06/09 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Malgré force critiques, le 'Bundestag' allemand a approuvé une loi permettant désormais à la police judiciaire allemande de bloquer certains sites.

Malgré force critiques, le 'Bundestag' allemand a approuvé une loi permettant désormais à la police judiciaire allemande de bloquer certains sites.

C'est par 389 oui contre 128 non et 18 abstentions qu'en Allemagne, le Bundestag a approuvé une loi autorisant l'application d'un filtre internet. C'est la ministre allemande de la famille, Ursula von der Leyen, qui avait tiré la sonnette d'alarme, afin de combattre la diffusion de la pédophilie en ligne.

Le Bundeskriminalamt (BKA) - à savoir la police judiciaire allemande - gérera la liste des sites bloqués, et les fournisseurs internet devront obligatoirement utiliser le filtre. C'est précisément ce point qui a fait en sorte que tant du côté des fournisseurs internet que de celui des utilisateurs finaux, pas mal de critiques ont été émises vis-à-vis de la proposition de loi. Nombre d'opposants craignent que la voie menant à la censure internet soit ainsi tout à fait ouverte.

Une pétition a été signée par plus de 130.000 opposants. Un groupe de travail a même été créé dans le but d'examiner s'il n'existait pas d'autres possibilités (techniques) pour combattre la pédophilie. Selon ce groupe de travail, les Allemands ont opté avec cette loi pour une solution de facilité qui pourrait constituer un dangereux précédent. Entre-temps, le Piraten Partei (parti des pirates) allemand prévoit une manifestation à Berlin ce prochain week-end déjà.

Cette histoire fait irrémédiablement penser a tout le tintouin provoqué par ce pare-feu belge qui avait rejeté un site web reprenant une liste de pédophiles belges ("Stop Kinderporno") de l'internet dans notre pays. Depuis lors, le débat à propos d'un grand pare-feu belge bat son plein.

Nos partenaires