'L'alimentation en électricité en danger à cause de panneaux solaires mal sécurisés'

04/08/17 à 15:07 - Mise à jour à 15:08

D'après une entreprise néerlandaise spécialisée dans les services de sécurité TIC, les panneaux solaires sont si mal sécurisés que des hackers peuvent les déconnecter à distance. Cela pourrait affecter l'alimentation en électricité à de nombreux endroits en Europe. Dans le cadre de cette étude, les Pays-Bas vont considérer la nécessité de prendre des mesures en la matière.

'L'alimentation en électricité en danger à cause de panneaux solaires mal sécurisés'

© Thinkstock

Le ministère néerlandais de l'Économie tient la situation à l'oeil afin de statuer concernant la nécessité d'améliorer la sécurité TIC des panneaux solaires. La question a été soulevée via une étude du spécialiste en sécurité TIC Willem Westerhof d'ITsec, une entreprise spécialisée dans les services de sécurité TIC. Il avance que l'alimentation européenne en électricité est en danger à cause d'une mauvaise sécurisation des panneaux solaires. D'après De Volkskrant, les fournisseurs d'électricité ne voient pas où se situe le problème, mais des experts indépendants confirment qu'il y a danger.

D'après Willem Westerhof, le problème se situe au niveau des dizaines de milliers de transformateurs, ces appareils qui transforment l'énergie provenant des panneaux solaires en une électricité utilisable dans le réseau. Il explique que ces appareils sont si mal sécurisés qu'une personne mal intentionnée pourrait les déconnecter à distance. Dans le pire des cas, lors d'une journée ensoleillée, l'équivalent de la consommation en électricité de millions de ménages pourrait tomber aux oubliettes en quelques secondes.

Cela pourrait engendrer un déséquilibre du réseau électrique, ce qui à son tour pourrait provoquer une panne d'électricité à de nombreux endroits en Europe. Selon un porte-parole du ministère néerlandais de l'Économie, le ministère est en contact avec le gestionnaire de réseau Tennet, qui gère le réseau à haute tension aux Pays-Bas, et avec le Nationaal Cyber Security Centrum (NCSC) : "des mesures seront prises si cela s'avère nécessaire".

Nos partenaires