L'affaire de corruption chez Siemens touche quasiment toutes les activités

30/04/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Pratiquement l'ensemble des activités du groupe allemand Siemens font l'objet d'une corruption active, et pas uniquement la division télécommunications. Voilà ce qui ressort des résultats d'une enquête interne.

Pratiquement l'ensemble des activités du groupe allemand Siemens font l'objet d'une corruption active, et pas uniquement la division télécommunications. Voilà ce qui ressort des résultats d'une enquête interne.

Le bureau d'avocats américain Debevoise & Plimpton, qui était chargé de l'enquête, "a trouvé dans quasiment toutes les activités examinées dans de nombreux pays des indices d'infraction aux règles d'anticorruption", peut-on lire dans un communiqué du groupe allemand. Il s'agit de "cas de corruption directe et active, mais souvent aussi de violation des règlements internes".

Outre la division "Com", où le scandale de la corruption a éclaté, les avocats américains ont passé en revue les activités de Siemens dans les domaines de l'énergie, du transport et de l'équipement médical.

Le comité de contrôle du groupe a, dans son communiqué de presse, réitéré "son entière confiance" dans l'équipe dirigeante actuelle, tout en ajoutant "qu'il n'est pas encore possible de prendre des mesures concrètes contre des personnes individuelles", à savoir l'exigence d'une indemnisation de la part de l'ancienne direction. La commission éthique de Siemens a été invitée également à étudier dans le détail d'éventuelles mesures à prendre à l'encontre des ex-membres de la direction.

On ne sait donc pas encore de quoi sera fait l'avenir d'Heinrich von Pierer, ex-patron de Siemens et figure de proue du patronat allemand. Selon la presse, l'homme risque de devoir non seulement verser des dommages et intérêts à Siemens, mais aussi de rendre des comptes au tribunal.

Source: Belga

Nos partenaires