L'AFCN évoque la vulnérabilité des centrales nucléaires vis-à-vis des cyber-attaques

22/11/16 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Dans un rapport datant de janvier 2015 déjà, l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) lançait une mise en garde contre la vulnérabilité de nos centrales nucléaires dans le domaine informatique en raison de leur connexion avec le monde extérieur.

L'AFCN évoque la vulnérabilité des centrales nucléaires vis-à-vis des cyber-attaques

© Internet

Voilà ce qu'on peut lire dans les journaux du groupe Sudpresse ce mardi. L'absence d'un expert en cybercriminalité au sein de l'agence avait également été incriminée.

Ces deux observations contredisent les récentes déclarations 'rassurantes' de Marie-Christine Marghem et Jan Jambon, respectivement ministres en charge de l'énergie et de la sécurité des centrales nucléaires.

Les deux ministres ont en effet prétendu que les centrales ne sont pas connectées à internet. A la Chambre, Jambon a déclaré en outre que l'AFCN dispose depuis 2010 d'experts compétents en matière de cybercriminalité, une affirmation démentie donc par le rapport de l'agence fédérale.

(Belga/WK)

Nos partenaires