Kroes veut supprimer les coûts de roaming européens

30/05/13 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Datanews

Dans un discours prononcé au Parlement européen, l'euro-commissaire Neelie Kroes a déclaré qu'elle souhaitait supprimer les coûts d'itinérance (roaming) européens avant les élections. Elle veut instaurer aussi la neutralité du net.

Kroes veut supprimer les coûts de roaming européens

Dans un discours prononcé au Parlement européen, l'euro-commissaire Neelie Kroes a déclaré qu'elle souhaitait supprimer les coûts d'itinérance (roaming) européens avant les élections. Elle veut instaurer aussi la neutralité du net.

Il n'est pas étonnant que Kroes veuille un marché télécoms européen unifié. La commissaire en charge de l'Agenda Numérique est depuis un certain temps déjà l'une des forces motrices à l'initiative d'une diminution annuelle des tarifs de roaming. Mais s'il n'en tenait qu'à elle, nous paierions bientôt une communication, un SMS ou une navigation sur le net en Belgique au même prix que sur une plage espagnole.

"Il n'y a aucun autre secteur de notre marché unique européen imparfait, où les barrières sont aussi superflues et pourtant si hautes", déclare l'euro-commissaire. "Le temps du changement est venu."

En même temps, elle veut aussi garantir la neutralité du net et entreprendre des actions contre les cyber-menaces. Elle souhaite voir approuver tout cela d'ici Pâques 2014, juste avant les élections européennes.

Pas de régulateur, mais des réformes rapides Plus tôt cette semaine, Kroes déclarait encore dans une interview qu'elle renonçait à son projet d'un régulateur européen. Ce régulateur avait de nombreux détracteurs, ce qui fait que d'autres réformes télécoms risquaient d'échouer. Ce n'est donc pas un hasard si Kroes met à présent ses plans ambitieux sur les fonts baptismaux.

Comme il s'agit d'un discours et pas encore d'une mesure politique, aucun détail de ces plans n'a encore été révélé. Le risque est grand que Kroes rencontre des objections de la part des opérateurs, qui citent depuis des années déjà la diminution des tarifs d'itinérance comme la source de perte de leurs revenus.

Dans son discours, Kroes a demandé explicitement l'appui des membres du Parlement européen en vue de soutenir le pack et de l'approuver avant les élections européennes de 2014. L'on devrait avoir des éclaircissements sur le contenu exact de ce pack dans les prochains mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires