Kroes pas impressionnée par les déclarations du CEO de Vodafone

28/02/12 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Datanews

Vittorio Colao, CEO de Vodafone, a lors du Mobile World Congress appelé à un gel de la régulation dans l'industrie télécom. Cela n'a guère impressionné Neelie Kroes, la commissaire européenne. Vittorio Colao a tenu ces propos lors d'un discours thématique au Mobile World Congress de Barcelone. Selon Colao, l'industrie a avant tout besoin d'un spectre plus large, ce qui se traduira automatiquement par une meilleure qualité et des prix plus bas pour les consommateurs. Colao a reçu un peu plus tard le soutien du directeur d'AT&T, Ralph de la Vega. Colao n'a pas été tendre avec la régulation poussée en cours. "Les régulateurs européens doivent cesser de réduire les tarifs de terminaison mobile et les prix d'itinérance.

Kroes pas impressionnée par les déclarations du CEO de Vodafone

Vittorio Colao, CEO de Vodafone, a lors du Mobile World Congress appelé à un gel de la régulation dans l'industrie télécom. Cela n'a guère impressionné Neelie Kroes, la commissaire européenne.

Vittorio Colao a tenu ces propos lors d'un discours thématique au Mobile World Congress de Barcelone. Selon Colao, l'industrie a avant tout besoin d'un spectre plus large, ce qui se traduira automatiquement par une meilleure qualité et des prix plus bas pour les consommateurs. Colao a reçu un peu plus tard le soutien du directeur d'AT&T, Ralph de la Vega.

Colao n'a pas été tendre avec la régulation poussée en cours. "Les régulateurs européens doivent cesser de réduire les tarifs de terminaison mobile et les prix d'itinérance. Ils doivent s'abstenir d'organiser d'étranges enchères qui ne sont destinées qu'à soutirer davantage d'argent aux opérateurs existants", a noté un journaliste de The Guardian. "Il ne s'agit aucunement d'un appel à un 'moratoire' pour la concurrence, mais bien d'un appel à geler le régulation. L'industrie mobile européenne ne croît en effet plus", a conclu le CEO.

La commissaire européenne Neelie Kroes a entre-temps déjà réagi et n'est clairement pas impressionnée par ces déclarations. "I call your bluff, and indeed do not respond well to threats. I take the side of the Vodafone customer", a-t-elle posté sur Twitter. Kroes ajoute encore qu'elle entend bien attribuer un spectre supplémentaire au secteur mobile, mais que la concurrence au niveau des tarifs de 'roaming' (itinérance) reste importante à ses yeux. "Si les consommateurs ne craignent plus d'utiliser leurs smartphones et autres tablettes, lorsqu'ils voyagent à travers l'Europe, les opérateurs en tireront assurément aussi avantage", a encore ajouté Kroes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires