KPN prépare sa propre variante de WhatsApp

03/01/14 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Datanews

Toujours plus d'opérateurs lancent eux-mêmes des applis de chat et de messagerie. Aux Pays-Bas, KPN prépare une telle alternative à la populaire Whatsapp.

KPN prépare sa propre variante de WhatsApp

© Getty Images/iStockphoto

Toujours plus d'opérateurs lancent eux-mêmes des applis de chat et de messagerie. Aux Pays-Bas, KPN prépare une telle alternative à la populaire Whatsapp.

Cette année encore, KPN introduira un service de chat gratuit pour smartphones. Voilà ce qu'a confirmé le fournisseur à nos collègues néerlandais de Tweakers. L'objectif est que l'appli de chat soit compatible avec celles d'autres fournisseurs. Donc aussi avec Libon par exemple, l'application lancée en novembre 2012 déjà par Orange/Mobistar. C'est possible du fait de l'utilisation sous-jacente du standard RCS. Ce standard Rich Communications Services a été présenté par GSMA - l'organe de concertation dont plus de 800 opérateurs mobiles font partie - comme le successeur du SMS et du MMS. Il devrait permettre aux consommateurs de se livrer à de la messagerie instantanée, de chatter et de partager des photos et des vidéos sur tous les appareils et réseaux.

Vodafone possède du reste aujourd'hui aussi une appli basée sur RCS avec Message+. Le fait que les opérateurs lancent à présent leurs propres applis, n'a rien d'étonnant: il s'agit là tout simplement d'une attaque lancée contre les applications de chat et IM déjà existantes, telles la populaire WhatsApp, mais aussi contre des services comme Facebook Messenger, iMessage (Apple), Google Hangouts, Snapchat, BlackBerry Messenger et Skype.

Il est clair que les opérateurs se préparent à l'après-SMS. Dans notre pays, le SMS est certes encore très bien implanté, notamment grâce aux nombreux packs incluant les textos quasi gratuits, mais il n'empêche que même chez nous, le message texte traditionnel commence à s'essouffler. Le fait que cette année, l'on ait envoyé moins de voeux de Nouvel An par SMS et que la consommation des données mobiles ait par contre augmenté, en est une preuve.

En savoir plus sur:

Nos partenaires