KPN perd de nouveau un candidat au poste de CEO

28/09/10 à 10:43 - Mise à jour à 10:43

Source: Datanews

Provisoirement, il ne reste que des candidats internes pour succéder à Scheepbouwer.

KPN perd de nouveau un candidat au poste de CEO

Provisoirement, il ne reste que des candidats internes pour succéder à Scheepbouwer.

Le groupe télécom KPN n'a toujours pas trouvé un successeur au président de son conseil d'administration, Ad Scheepbouwer, qui veut s'en aller. Deux candidats possibles ont déclaré ne pas être intéressés. Après que Duco Sickinghe, le patron de Telenet, l'a déjà fait clairement savoir, c'est en effet maintenant Niek Jan van Damme qui ne souhaite pas renoncer pour KPN à sa fonction actuelle de managing director des activités allemandes de Deutsche Telekom.

Voilà ce qu'on peut lire dans la revue Computable. Jusqu'à mi-2009, Van Damme était président du conseil d'administration du fournisseur télécom T-Mobile Nederland, avant d'occuper une fonction directoriale chez Deutsche Telekom. Depuis avril 2010, il est en outre président du conseil d'administration de la branche allemande de l'entreprise télécom.

Duco Sickinghe a donc lui aussi formellement démenti son départ chez KPN. Le patron néerlandais de l'entreprise télécom flamande Telenet a déclaré à la mi-décembre déjà qu'il ne prendrait pas part à cette course: "Je continue de recevoir des coups de fil d'amis néerlandais, mais je démens mon départ pour KPN. Je reste en Belgique."

L'actuel CEO de KPN, Ad Scheepbouwer, a déclaré vouloir quitter son poste en 2011. Le groupe souhaite annoncer le nom de son successeur avant la fin du troisième trimestre de 2010.

Outre Sickinghe et Van Damme, les noms de candidats internes à KPN, à savoir Eelco Blok et Baptiest Coopmans, ont également été cités. Blok dirige actuellement toutes les activités internationales de KPN, alors que Coopmans est responsable des activités télécoms néerlandaises de KPN et des activités de sa filiale ICT, Getronics. Le fournisseur télécom préférerait toutefois un candidat extérieur.

Source: Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires