KPN examine des 'options stratégiques' pour Base

16/04/12 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

Le groupe télécom néerlandais KPN examine les options stratégiques pour sa filiale belge Base. Voilà ce que déclare le groupe dans un bref communiqué posté sur son site web. Il déclare avoir 'pris connaissance des récentes rumeurs circulant sur le marché' et confirme qu'il passe à la loupe certaines possibilités pour Base. Actuellement, les résultats de cet examen ne sont pas encore clairs, insiste KPN. "D'autres communications éventuelles suivront, si besoin est." Vendredi dernier, l'agence de presse Bloomberg annonçait sur base des dires de certains initiés que KPN envisageait de vendre Base. Cette vente pourrait atteindre le montant d'1,8 milliard d'euros, selon ces sources. L'acteur 'equity' privé Apax avait été cité comme repreneur potentiel. Le câbleur malinois Telenet a d'ores et déjà démenti au journal De Tijd avoir montré son intérêt pour Base. Telenet collabore à présent avec Mobistar en vue de proposer des services mobiles, et est en train de négocier une prolongation de cette collaboration.

KPN examine des 'options stratégiques' pour Base

Le groupe télécom néerlandais KPN examine les options stratégiques pour sa filiale belge Base. Voilà ce que déclare le groupe dans un bref communiqué posté sur son site web. Il déclare avoir 'pris connaissance des récentes rumeurs circulant sur le marché' et confirme qu'il passe à la loupe certaines possibilités pour Base. Actuellement, les résultats de cet examen ne sont pas encore clairs, insiste KPN. "D'autres communications éventuelles suivront, si besoin est."

Vendredi dernier, l'agence de presse Bloomberg annonçait sur base des dires de certains initiés que KPN envisageait de vendre Base. Cette vente pourrait atteindre le montant d'1,8 milliard d'euros, selon ces sources. L'acteur 'equity' privé Apax avait été cité comme repreneur potentiel.

Le câbleur malinois Telenet a d'ores et déjà démenti au journal De Tijd avoir montré son intérêt pour Base. Telenet collabore à présent avec Mobistar en vue de proposer des services mobiles, et est en train de négocier une prolongation de cette collaboration.

Mobistar

Par ailleurs, les spéculations avaient déjà été bon train dans le passé sur une possible vente de Mobistar. Olaf Swantee, l'executive vp en charge des activités européennes de France Télécom (et donc aussi de celles de Mobistar), n'avait littéralement pas souhaité déclarer l'année dernière que Mobistar était à vendre.
Mais il n'y a pas eu non plus de démenti à propos de la recherche de candidats repreneurs de la participation majoritaire de quelque 53 pour cent des actions (ou d'une partie de celle-ci) détenues par France Télécom. 'We have no current plans to sell Mobistar', a simplement déclaré Olaf Swantee au sujet du dossier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires