KPN enregistre une forte croissance en Belgique

24/04/12 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

Contrairement au groupe, KPN Belgique progresse encore fortement.

KPN enregistre une forte croissance en Belgique

Contrairement au groupe, KPN Belgique progresse encore fortement.

Au cours du premier trimestre de 2012, le groupe télécom néerlandais KPN a vu son chiffre d'affaires reculer d'1,4 pour cent à 3,191 milliards d'euros, alors que son bénéfice net a régressé de plus de moitié à 288 millions d'euros sous l'impact des investissements et des coûts de restructuration. En Belgique, le groupe, connu sous l'enseigne Base, a cependant enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 2,7 pour cent à 191 millions d'euros et a accueilli 9.000 nouveaux clients 'postpaid' et 133.000 'prepaid'.

Dans notre pays, KPN a clôturé les trois premiers mois de l'année avec 4,27 millions de clients. Il s'agit là d'une hausse de 3,4 pour cent par rapport au dernier trimestre de l'année dernière. Chez nous, KPB est surtout présente avec Base, mais aussi par l'intermédiaire d'acteurs plus modestes tels Jim mobile et Allo RTL.

La semaine dernière encore, KPN annonçait examiner des options stratégiques pour sa branche belge et ce, en réaction aux rumeurs selon lesquelles l'entreprise néerlandaise envisagerait de vendre Base. Lors de la publication des chiffres trimestriels, le groupe répète une fois encore que le résultat de son étude n'est pas encore très clair.

Pour l'ensemble du groupe, les chiffres trimestriels restent en deçà des attentes des analystes. Ceux-ci avaient prévu un résultat net de 311 millions d'euros. "Les performances financières actuelles de l'entreprise ne sont pas conformes à nos ambitions à moyen terme", reconnaît le CEO, Eelco Blok. Les attentes pour 2012 restent pourtant inchangées: un cash flow d'exploitation, hors frais de restructuration, oscillant entre 4,7 et 4,9 milliards d'euros.

KPN ajoute encore que la restructuration annoncée l'année dernière s'accélère aux Pays-Bas. La suppression de 4.000 à 5.000 emplois sera probablement terminée fin 2013 déjà. Selon le programme d'économies, le groupe entend réduire les coûts au siège central de 30 à 40 pour cent en 2013.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires