Justice: Microsoft fait appel à des partenaires

26/11/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Microsoft a demandé l'aide de partenaires pour la mise en oeuvre des 17.500 progiciels Windows au sein du Service Public Fédéral Justice. Initialement, on pensait que Microsoft Consulting s'en occuperait elle-même.

Microsoft a demandé l'aide de partenaires pour la mise en oeuvre des 17.500 progiciels Windows au sein du Service Public Fédéral Justice. Initialement, on pensait que Microsoft Consulting s'en occuperait elle-même.

Il y a trois ans à peine, le SPF avait opté pour le programme d'exploitation open source SuSe Linux, la suite bureautique OpenOffice et le mail Oracle. Mi-octobre, on apprenait que le SPF Justice renonçait à tout cela suite à un excès de problèmes et de plaintes de la part des utilisateurs finaux. Il choisit donc à présent Windows7 et Office 2010. Le montant du contrat n'a pas été communiqué. Tout devrait être opérationnel pour la fin 2010. Microsoft Consulting a demandé l'aide de plusieurs partenaires tels Real Dolmen, mais aussi de divers autres intégrateurs comme Dimension Data.

Ce qui est étonnant, c'est que le groupe formé de Microsoft, Dolmen et HP est encore et toujours en procès avec la Justice. Le consortium avait en 2003 conclu avec le ministre de la Justice de l'époque, Marc Verwilghen, une commande dans le cadre du fameux projet Cheops. Laurette Onkelinx, qui lui succéda, avait dénoncé ce contrat, à la suite de quoi Dolmen avait fait appel, en accord avec Microsoft et HP. Fin mai de l'an dernier, l'entreprise avait obtenu gain de cause, et un dédommagement de 600.000 EUR lui avait été attribué. Cette fois, c'est le gouvernement qui a interjeté appel. On ne sait pas encore quand le jugement sera rendu. Les parties concernées démentent l'existence d'un lien entre les deux dossiers.

Nos partenaires