Jusqu'à 70 millions pour Hummingbird Ventures II

23/08/12 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

Une poignée d'entrepreneurs flamands et néerlandais investissent dans le nouveau fonds technologique Hummingbird Ventures II. Parmi ces initiateurs, l'on trouve Wouter Vandenhautte et Eric Watté de Woestijnvis, ainsi que Michel Akkermans de Clear2Pay.

Jusqu'à 70 millions pour Hummingbird Ventures II

Une poignée d'entrepreneurs flamands et néerlandais investissent dans le nouveau fonds technologique Hummingbird Ventures II. Parmi ces initiateurs, l'on trouve Wouter Vandenhautte et Eric Watté de Woestijnvis, ainsi que Michel Akkermans de Clear2Pay. La création du nouveau fonds a été récemment publiée au Moniteur Belge, fait observer le journal De Tijd. Les initiateurs derrière Hummingbird Ventures II sont de nouveau Barend Van den Brande et Frank Maene. Ce fonds technologique démarrera avec un capital de 16 millions d'euros, mais l'objectif est d'amener ce montent à 70 millions à brève échéance.

Parmi les entrepreneurs qui y investissent, l'on relève pas mal de noms connus dans la partie nord du pays. C'est ainsi que Wouter Vandenhautte et Eric Watté de Woenstijnvis s'y retrouvent (ils avaient déjà injecté de l'argent dans Hummingbird Ventures I), tout comme Michel Akkermans de Clear2Pay et Dries Van Canneyt. L'entrepreneur en série Kristof De Spiegeleer ne serait cette fois pas de la partie.

Ce qui est étonnant, c'est que Van den Brande et Maene ont également attiré un investisseur turc: Kaan Karamanci. Cela résulte assurément du fait qu'Hummingbird Ventures I a déjà plusieurs fois investi en Turquie, notamment dans Peak Games, un fournisseur de jeux en ligne.

Il n'est guère étonnant qu'un nouveau fonds soit créé. "Il y a pour l'instant de nombreux entrepreneurs qui souhaitent investir", expliquait récemment encore Frank Maene à Data News.

"En d'autres mots, c'est un moment idéal pour les entreprises de récolter de l'argent. D'ici un an ou deux, quand les fonds seront épuisés, cela deviendra assurément nettement plus difficile."

Nos partenaires