Jusqu'à 37 mois de prison pour un gang de phishers actif en Belgique

24/11/14 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Datanews

Scott O. (35 ans) - qui faisait partie d'une bande d'hameçonneurs (phishers) surtout active aux Pays-Bas, mais qui a également fait à coup sûr quatre victimes en Belgique - a été condamné par le tribunal correctionnel d'Anvers à 37 mois de prison.

Jusqu'à 37 mois de prison pour un gang de phishers actif en Belgique

© Belga

Le 21 août 2012, une femme avait reçu un courriel qui semblait provenir de la banque ING. On lui demandait de décliner ses données d'identité et ING-ID via un lien. Le lendemain, elle reçut un coup de fil de quelqu'un se faisant passer pour un employé de la banque. Il lui expliqua qu'il y avait des problèmes d'internet banking. La dame dut alors entrer ses données dans son lecteur de cartes et indiquer ce qui apparaissait à l'écran.

La femme naïve appela quand même sa banque. On l'informa alors qu'un montant de 7.750 euros avait été transféré de son compte à vue sur celui de Margaret A. (42 ans) et qu'un autre montant de 9.200 euros avait été versé au compte de Justice F (30 ans). Elle put alors encore tout juste faire opposition à un troisième virement de 9.100 euros. Les comptes de Margaret A. et de Justice F. furent bloqués.

Trois autres victimes se manifestèrent encore, qui furent délestées de la même façon de montants de 3.000 euros, 1.410 euros et 4.000 euros. Ces montants avaient été transférés sur les comptes de Judith O. (33 ans), Justice F. et Scott O.

Ce dernier put être relié à un gang d'hameçonneurs néerlandais. Ses co-accusés avaient mis leurs comptes à sa disposition. Dès qu'ils avaient reçu l'argent escroqué, ils faisaient une déclaration de perte ou de vol de leur carte pour se couvrir.

Justice F. s'est vu infliger une peine d'un an de prison, Margaret A. d'un an avec sursis et Judith O. d'une peine de travail de 60 heures. Pour sa part, Scott. O vient donc d'être condamné à 37 mois d'emprisonnement.

Toutes les victimes ont été entre-temps remboursées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires