Jolla ambitionne de devenir la troisième plate-forme mobile après iOS et Android

03/03/15 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

L'entreprise finnoise Jolla ne cache pas ses ambitions. Son système d'exploitation Sailfish 2.0 doit devenir le centre d'un écosystème mobile en vue de concurrencer iOS et Android.

Jolla ambitionne de devenir la troisième plate-forme mobile après iOS et Android

© web

Vous n'avez pas encore entendu parler de Jolla? Quelques explications s'imposent dès lors. L'entreprise est née sur les ruines de MeeGo, à savoir le projet de Nokia et d'Intel d'élaborer un nouvel écosystème mobile sur base d'un système d'exploitation Linux. Ce projet fut toutefois interrompu en 2011, après quoi un certain nombre d'ex-collaborateurs de Nokia se sont regroupés pour fonder Jolla. Entre-temps, Jolla en est à la deuxième génération de son système d'exploitation Sailfish pour smartphones et tablettes.

"Nous nous attendons à devenir la troisième plus importante plate-forme mobile après Google Android et Apple iOS", déclare Marc Dillon, l'un des fondateurs et actuel chief operating officer de l'entreprise. Cette troisième place est actuellement occupée par le camp Microsoft avec le système d'exploitation Windows Phone et les smartphones Lumia: aussi ex-Nokia soit dit en passant...

Première tablette

Pour s'approprier cette troisième position, Dillon compte sur la version 2.0 de l'OS Sailfish et sur la première tablette présentée par l'entreprise lors du Mobile World Congress. Des smartphones, Jolla en dispose déjà, mais la tablette devrait être disponible au prix de 249 dollars à partir du deuxième trimestre de cette année. Cette tablette est spéciale sous bien des aspects car le financement de son développement a été rendu possible grâce au crowdsourcing (financement participatif). Le système d'exploitation Sailfish peut à présent être acquis via un modèle de licence par les fabricants de smartphones et de tablettes. Jolla cible ici surtout les acteurs OEM. Par ailleurs, elle supporte aujourd'hui aussi une architecture Intel (sur base de l'Atom x3 par exemple), alors que l'OS Sailfish peut faire tourner pas mal d'applis Android.

Sailfish Secure

Lors du Mobile World Congress, Jolla a également annoncé qu'elle envisageait de créer une variante ultrasécurisée de Sailfish. Pour ce Sailfish Secure, elle collaborera avec SSH Communications Security, également une entreprise finlandaise. L'objectif est de réagir à la demande croissante d'une confidentialité plus grande et meilleure dans la communication mobile. Selon les deux parties, il n'existe actuellement pas encore d'alternative européenne à la 'secure mobile communication' qu'Android et d'autres systèmes de sécurité américains délaissent du reste complètement.

Les clients peuvent entre autres être des instances publiques et des entreprises qui accordent de l'importance à une communication mobile sûre. Mais Sailfish Secure devrait être "également abordable pour les consommateurs".

En savoir plus sur:

Nos partenaires