Johnson, le gourou des boutiques, quitte Apple

16/06/11 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Datanews

Au cours des 10 années écoulées, Ron Johnson a été à la base de l'incroyable succès des boutiques Apple, mais cela ne l'empêche pas de s'en aller chez J.C. Penney.

Johnson, le gourou des boutiques, quitte Apple

Au cours des 10 années écoulées, Ron Johnson a été à la base de l'incroyable succès des boutiques Apple, mais cela ne l'empêche pas de s'en aller chez J.C. Penney.

Tous les experts sont d'accord pour dire qu'un Apple shop écoule bien plus une 'expérience' que de simples produits, et cela est en partie à mettre à l'actif de Ron Johnson. Depuis 2001, ce dernier a en effet élaboré conjointement avec Steve Jobs le concept et la mise en oeuvre d'une précision diabolique des magasins, dont plus de 300 sont dès à présent ouverts dans le monde. En tout, ils devraient enregistrer cette année un chiffre d'affaires supérieur à 16,5 milliards de dollars, et cela ne fera que croître. Cette année, une quarantaine de boutiques devraient en effet venir encore s'ajouter dans des pays en croissance comme la Chine.

Le départ de Johnson de chez Apple a assurément pour cadre - mais pas exclusivement - le processus de succession de Steve Jobs en tant que CEO. Il est clair que cette fonction ne pouvait être remplie par Johnson, de sorte que son passage chez J.C. Penney lui permettra quand même de diriger une entreprise. Et manifestement, c'était un "rêve de prendre en main l'une des grandes chaînes commerciales, afin de repenser ce qu'elle pourrait être", selon Johnson. Sur ce point, il est parfaitement à sa place chez J.C Penney, une entreprise de 109 ans, la troisième plus grande chaîne des Etats-Unis avec un chiffre d'affaires de quelque 17,8 milliards de dollars l'année dernière. Pour Johnson, ce sera un défi que de passer d'une société offrant une gamme de produits dominante à une grande chaîne impliquée dans une lutte sans merci avec d'autres sur un marché caractérisé par des marges extrêmement ténues. La Bourse est en tout cas clairement convaincue de la compétence de Johnson, puisque l'action J.C. Penney a grimpé aussitôt de 17 pour cent.

Ron Johnson débutera le 1er novembre dans sa nouvelle fonction et il aura encore à ses côtés l'ex-CEO Myron Ullman au poste d'executive chairman. En général, l'on ne s'attend pas à un recul du phénomène des boutiques Apple, car leur stratégie est clairement établie. Les investisseurs se font plutôt du souci à propos de ce qui pourrait être le début d'un véritable exode de top managers chez Apple.

En savoir plus sur:

Nos partenaires