JavaOne sous le signe de l'ouverture

10/05/07 à 00:00 - Mise à jour à 09/05/07 à 23:59

Source: Datanews

L'ouverture totale du JDK de Java était clairement le thème central de ce JavaOne: il était pratiquement impossible de suivre présentation sans que l'orateur annonce qu'un code ou une partie de code devient 'ouvert'.

Durant le discours d'ouverture d'Oracle le deuxième jour de JavaOne, Thomas Kurian, vice-président senior Server Technologies Development d'Oracle, a ainsi déclaré que la 'persistence platform' TopLink serait transmise à Eclipse comme projet 'open source' sous le nom EclipseLink. Par ailleurs, l'éditeur a offert plus de 80 composants Java Server Faces 'Ajax-enabled' à l'Apache Foundation.Synergies JCP et 'open source'Reste que de très nombreux intervenants ont insisté sur le fait que l'ouverture de Java ne devait pas déboucher sur sa fragmentation et, partant, sur des problèmes de compatibilité. Il est clair que le Java Community Process (JCP) et la communauté 'open source' s'influenceront mutuellement et devront collaborer. L'une des clés de cette évolution sera le Technology Compatibility Kit (TCK) destiné à tester la compabilité d'une implémentation spécifique avec les spécifications Java. Quant à savoir qui prendra l'initiative, la question reste posée.James Gosling - le 'père' de Java - a répété qu'il était depuis longtemps partisan de l'ouverture de Java, comme le prouve d'ailleurs le fait que le code est disponible depuis un certain temps déjà (même si, à l'époque, ce code était sous licence Mozilla et non pas sous licence GPLv2 comme maintenant). Voici des années, les réticences étaient certes plus fortes face au monde 'ouvert', étant donné que les risques de fragmentation étaient bien plus grands. Il suffit de se rappeler l'évolution des discussions avec Microsoft (qui voulait présenter une version différente) et HP (qui envisageait sa propre version).Aujourd'hui, la compatibilité dans le monde Java est d'une importance économique telle pour les utilisateurs finaux, développeurs et fournisseurs que Gosling n'entrevoit plus aucune conséquence négative à l'ouverture de Java.Ajoutons qu'avec plus de 15.000 participants, cette édition de JavaOne peut être qualifiée de 'grand cru' et est caractérisée par un optimisme manifeste.

Nos partenaires