IT belge: chiffre d'affaires en baisse, valeur ajoutée en hausse

17/12/10 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Datanews

2009 passera dans les annales comme l'année au cours de laquelle a sévi la plus grave récession après la deuxième guerre mondiale. Mais si l'on tire le bilan final des 1.000 grandes entreprises ICT belges, l'on peut écrire qu'elles ont finalement bien tenu le coup. 31,9 milliards EUR: tel est le chiffre d'affaires généré conjointement par les 1.000 plus grandes entreprises ICT en Belgique en 2009. Au cours de l'exercice 2008, ce chiffre était encore de 32,2 milliards. Il est donc question d'un recul du chiffre d'affaires de quelques centaines de millions EUR. L'on peut cependant affirmer que le résultat de 2009 est plus positif que ce qu'on imaginait initialement.

IT belge: chiffre d'affaires en baisse, valeur ajoutée en hausse

2009 passera dans les annales comme l'année au cours de laquelle a sévi la plus grave récession après la deuxième guerre mondiale. Mais si l'on tire le bilan final des 1.000 grandes entreprises ICT belges, l'on peut écrire qu'elles ont finalement bien tenu le coup.

31,9 milliards EUR: tel est le chiffre d'affaires généré conjointement par les 1.000 plus grandes entreprises ICT en Belgique en 2009. Au cours de l'exercice 2008, ce chiffre était encore de 32,2 milliards. Il est donc question d'un recul du chiffre d'affaires de quelques centaines de millions EUR. L'on peut cependant affirmer que le résultat de 2009 est plus positif que ce qu'on imaginait initialement.

Ce n'est pas un secret d'écrire que dans la majorité des entreprises, l'on a fortement restreint les coûts. L'on a restructuré de manière plus ou moins importante, et l'on a réduit le personnel dans beaucoup de cas, et ce même si cela n'apparaît pas toujours clairement dans les chiffres. Dans l'optique d'un chiffre d'affaires en recul, il est cependant étonnant de voir que la valeur ajoutée enregistrée par ces mêmes 1.000 entreprises dans leur bilan annuel a progressé en 2009. L'on atteint conjointement 12,2 milliards EUR pour être précis, ce qui représente 300 millions EUR de plus qu'en 2008. Voilà comment l'on en arrive à tirer encore plus de jus du fameux citron déjà bien pressé.

L'ICT fait de la résistance Les chiffres de ces classements nous sont fournis par Biblo, qui gère aussi le Trends Top 30.000. En tout, ces entreprises représentent un chiffre d'affaires de 572 milliards EUR, en recul de 15%, soit de 100 milliards, par rapport à l'année précédente. Les bénéfices progressent cependant d'un quart et grimpent de 37 à 46 milliards EUR. Le secteur ICT ne constitue de ce fait pas une exception par rapport à toutes les autres entreprises industrielles et commerciales du Trends Top 30.000.

Pour 2011, le Trends Top 30.000 émet un message certes optimiste, mais nuancé, puisqu'il évoque une croissance de l'économie d'1,5% dans la zone euro. Sur ce plan, la Belgique pourrait faire un tantinet mieux que d'autres pays. Ces quatre derniers mois, l'on a observé en tout cas que notre biotope ICT reprend prudemment des couleurs. La plupart des analystes estiment qu'en 2011, l'on dépensera quelque 3 à 4% de plus dans les produits et services ICT.

En savoir plus sur:

Nos partenaires