Israël menace les pirates de représailles

09/01/12 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Datanews

Israël considère les cyber-attaques comme des actions terroristes et envisage des représailles comparables.

Israël menace les pirates de représailles

Israël considère les cyber-attaques comme des actions terroristes et envisage des représailles comparables.

Suite au récent piratage, où les données des cartes de crédit de milliers de citoyen israéliens avaient été publiées, le gouvernement israélien menace de s'en prendre aux pirates. Le ministre adjoint aux affaires étrangères Danny Ayalon a affirmé dans un discours que les cyber-attaques "constituent une violation de la souveraineté, comparables à une opération terroriste, et qui doivent donc être traitées comme telles". Sans explication complémentaire, il a fait observer "qu'Israël a les moyens de s'en prendre à ceux qui causent du tort (à Israël, ndlr), et qu'aucune organisation ou pirate n'échappera aux actes de représailles".

Le fait qu'Israël dispose de moyens de mener une cyber-guerre, n'a rien de surprenant. Vu le nombre croissant de piratages qui visent clairement des pays, toujours plus de gouvernements se décident à développer des moyens de riposte tant défensifs qu'actifs. Aussi bien les Etats-Unis que le Japon l'ont annoncé très récemment. En ce qui concerne Israël, l'on avait suggéré suite à l'attaque de Stuxnet sur les centrifugeuses d'enrichissement iraniennes que ce pays en était à l'origine.

Selon le journal Haaretz, le pirate - qui se faisait appeler OxOmar - ne serait pas originaire d'Arabie Saoudite comme imaginé, mais il s'agirait d'un étudiant de 19 ans provenant des Emirats Arabes Unis, mais habitant au Mexique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires