ISO rejette OpenXML

05/09/07 à 12:05 - Mise à jour à 12:04

Source: Datanews

Le standard de document OpenXML de Microsoft n'a pas obtenu la majorité nécessaire pour être reconnu par l'organisation internationale des standards ISO. Mais la porte reste entrebâillée pour le géant des logiciels.

Le standard de document OpenXML de Microsoft n'a pas obtenu la majorité nécessaire pour être reconnu par l'organisation internationale des standards ISO. Mais la porte reste entrebâillée pour le géant des logiciels.

Le week-end dernier a marqué la fin du processus de vote d'une durée de 5 mois au sein de l'ISO à propos du format OpenXML de Microsoft. Celle-ci souhaite voir son format de document accéder au rang de standard international. Le pendant ODF d'Opensource a, lui, bien acquis cette reconnaissance ISO, ce qui peut représenter un argument entre autres auprès des autorités dans leur choix: ODF plutôt qu'OpenXML.

Pour une approbation ISO, il faut, dans le cadre d'un scrutin international, obtenir au moins deux tiers (66 pour cent) de votes positifs et moins d'un quart (25 pour cent) de votes négatifs. Microsoft a échoué sur les deux tableaux avec 53 pour cent de votes positifs et 26 pour cent de votes négatifs.

Pour Microsoft, tout n'est cependant pas encore perdu. De nombreux pays ont joint des commentaires et des explications à leur vote. Ces documents seront présentés à Microsoft et débattus lors d'une réunion qui aura lieu en février de l'an prochain. Si Microsoft parvient ensuite à convaincre les représentants nationaux des adaptations qu'elle aura apportées au format OpenXML, et si les critères sont à ce moment remplis, la reconnaissance ISO deviendra alors un fait.

Microsoft annonce d'ores et déjà par voie d'un communiqué de presse être confiante dans une issue favorable. Chez FFII (Foundation for a Free Information Infrastructure), un adversaire acharné du format OpenXML, il en va tout autrement: "La proposition OpenXML est si faible que si c'était une autre partie qui l'avait introduite, elle n'aurait purement et simplement pas été prise au sérieux", déclare Benjamin Henrion de FFII. "Je ne comprends pas pourquoi le secrétariat ISO ne l'a pas encore jetée à la poubelle. La poursuite du processus ne peut que multiplier les scandales qui terniront l'image d'ISO."

Cette dernière déclaration fait allusion aux nombreux messages évoquant des irrégularités durant le processus de vote. Des rumeurs ont en effet fait état de l'achat des voix suédoises, du refus au Portugal de concurrents de Microsoft en raison d'un 'manque de sièges', de manipulations possibles des comités en Suisse, Uruguay et Pologne. Quoi qu'il en soit, toute cette histoire démontre l'importance de la reconnaissance d'OpenXML pour Microsoft et de sa non-reconnaissance pour certains concurrents et adversaires.

Nos partenaires