IRISnet: prolongement de contrat signé

27/04/10 à 08:32 - Mise à jour à 08:32

Source: Datanews

Le contrat pour l'exploitation du réseau IRISnet a été prolongé de deux ans.

IRISnet: prolongement de contrat signé

Avec une semaine de retard (pour cause de nuage islandais bloquant la ministre bruxelloise Brigitte Grouwels à l'étranger), le contrat qui lie l'association momentanée France Telecom (Mobistar)/Belgacom à la Région bruxelloise pour l'exploitation de son réseau IRISnet a été officiellement prolongé de deux ans.

Cette 'rallonge' de deux ans va permettre à la Région, par le biais du CIRB, de préparer le cahier des charges pour le futur réseau IRISnet 2.0 et de désigner un nouvel opérateur chargé de l'exploitation. Voir nos informations précédentes à ce sujet.

Cela permettra aussi de finaliser la phase en cours qui doit, d'ici le printemps 2012, connecter au minimum 187 sites par de la fibre optique au réseau via 13 boucles comportant chacune 72 fibres. Dans le premier contrat, seulement 102 sites, dits "prioritaires" (administrations communales, hôpitaux...), devaient l'être et uniquement "les sites ayant besoin de plus de 2 Mbps" de bande passante. Un dimensionnement qui était clairement devenu insuffisant.

Pour l'heure, si les 13 boucles (soit 220 kilomètres de fibre optique) sont "pratiquement toutes déployées", la moitié seulement des sites sont réellement connectés. Ce qui sous-entend d'ailleurs un retard par rapport aux termes du premier contrat. Pour les connexions encore manquantes, priorité sera donnée aux sites qui sont aujourd'hui contraints de louer de la fibre pour leurs besoins.

Les négociations qui sont intervenues entre la Région et le duo France Telecom (Mobistar)/Belgacom furent l'occasion d'obtenir quelques petits bonus. Exemple: l'extension du principe 'fleet' à l'ensemble des communications téléphoniques intra-IRISnet. Jusqu'ici limité aux appels entre postes fixes, il est étendu aux communications vers et entre GSM, qui deviennent gratuites. Non négligeable quand on sait que les communications mobiles représentent aujourd'hui 22% de la facture téléphonique de la Région.

A l'issue du présent contrat, la Région bruxelloise reprendra à son compte la propriété du réseau IRISnet. Valeur de rachat: 9,683 millions d'euros. "Valeur résiduelle", insiste-t-on au CIRB. "Nous avons en effet réussi à faire accepter l'idée que la partie amortie de la note avait été payée par le client. La Région devra donc débourser moins que la valeur réelle (valeur d'achat) du réseau."

En savoir plus sur:

Nos partenaires