IRISnet: prolongation de deux ans

08/12/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Dans les semaines à venir, Brigitte Grouwels, ministre bruxelloise chargée de l'Informatique régionale, et le CIRB, centre informatique de la Région-Capitale, vont s'évertuer à négocier un prolongement de deux ans du contrat qui lie la Région à Belgacom et France Telecom pour son réseau régional en fibre optique IRISnet.

Dans les semaines à venir, Brigitte Grouwels, ministre bruxelloise chargée de l'Informatique régionale, et le CIRB, centre informatique de la Région-Capitale, vont s'évertuer à négocier un prolongement de deux ans du contrat qui lie la Région à Belgacom et France Telecom pour son réseau régional en fibre optique IRISnet.

Ce dernier dessert quelque 600 sites d'organismes publics (ministères, institutions, communes, CPAS, hôpitaux, écoles, ...) et sert d'épine dorsale pour toutes les plates-formes et applications d'e-gouvernement, communications, et autres applications métier.

Le contrat, passé en 2000 avec le consortium France Télécom/Mobistar/Telindus, vient en principe à échéance en avril 2010 et aurait dès lors dû donner lieu à un nouvel appel d'offres, au plus tard en février 2009 mais le dossier n'a pas pu être bouclé à temps lors de la précédente législature.

Le cahier des charges de l'IRISnet "2.0", aujourd'hui en cours d'analyse, devrait idéalement être bouclé dans les prochaines semaines afin de pouvoir lancer l'appel d'offres au début 2010. "Nous aurons en effet besoin de deux ans pour mettre le réseau de la future génération sur les rails, estime Brigitte Grouwels. Mais, avant toute chose, nous devons être sûr que l'on peut poursuivre, deux ans, avec les prestataires actuels."

IRISnet 2.0 devra en tout cas être dimensionné en vue "d'assurer l'hébergement des plates-formes e-gov de la Région (IRISbox, Nova...), de supporter des technologies telles le SaaS, la virtualisation, des potentiels de sauvegarde à distance, de garantir des connexions haut débit vers les écoles... La bande passante devra être renforcée et ce, vers un nombre maximal d'acteurs publics."

Nos partenaires